MONTRÉAL - Les quelque 600 employés professionnels et de bureau de la Commission de la construction du Québec (CCQ) ont déclenché la grève générale illimitée à minuit une minute mardi.

Le conseil d'administration de la CCQ aurait rejeté lundi soir la proposition du conciliateur, selon le syndicat.

Les membres de la section locale 573 avaient rejeté à 86 pour cent la dernière offre patronale et s'étaient prononcés en faveur d'une grève générale illimitée jeudi dernier.

Le soir même, la direction avait décrété un lock-out de deux jours "devant l'absence de volonté du Syndicat des employés professionnels et de bureau de négocier de bonne foi le renouvellement de leur convention collective". Cet arrêt de travail devait permettre à l'employeur de se préparer à la grève générale illimitée initialement prévue pour lundi et maintenant en cours.

Depuis le 7 mai, la CCQ aurait connu plusieurs journées de grèves intermittentes et quatre journées de grève générale.

Les 300 employés disposant de pouvoir d'enquête poursuivraient leurs activités pendant l'actuel conflit de travail.

La semaine dernière, le Syndicat des employés professionnels et de bureau a reproché à la présidente et directrice générale de la CCQ, Diane Lemieux, de faire preuve d'intransigeance. Son directeur exécutif, Serge Cadieux, voulait que les patrons de celle-ci s'en mêlent.