Le groupe international de pirates informatiques Anonymous a une fois de plus pris le contrôle du site Web du SPVM.

Après avoir infiltré le site en début de semaine dernière, voilà que les « hacktivistes » ont décidé de diffuser en ligne les coordonnées professionnelles de policiers (Leur nom et leur adresse courriel) de partout dans la province.

La page, signée Anonymous, se voudrait un rappel aux policiers, afin qu'ils conservent leur «véritable fonction de leur poste au lieu de s'attaquer lâchement au peuple.»