BRP transfère ses activités d'assemblage de motomarines de Valcourt au Mexique

Publication: Mis à jour:
BOMBARDIER
PC

MONTRÉAL - Bombardier Produits Récréatifs (BRP) a annoncé, jeudi, le transfert de ses activités d'assemblage de motomarines de Valcourt, en Estrie, vers une nouvelle usine mexicaine, ce qui affectera pas moins de 500 employés au cours des 18 à 36 prochains mois.

De plus, BRP impartira la distribution nord-américaine de ses pièces, accessoires et vêtements à un fournisseur de services logistiques qui n'est pas encore choisi.

Les 500 employés touchés travaillent présentement à Valcourt (325 personnes) et Sherbrooke (125 personnes), en plus de 50 employés qui travaillent au service de distribution mais à l'extérieur du Québec, principalement aux États-Unis.

«Tout ce mouvement-là commence à l'automne 2013. En 2012, il n'y a pas d'impact sur personne», a souligné en entrevue le vice-président aux communications et affaires publiques de BRP, Pierre Pichette.

BRP veut ainsi réduire ses coûts. «Depuis des années, le secteur marin, pour toutes sortes de produits sur l'eau, a diminué de façon drastique, y inclut pour les motomarines. L'impact de ça fait en sorte que notre niveau de rentabilité au niveau des motomarines a diminué et qu'on doit trouver une solution. La solution réside dans des niveaux de production à coûts moins élevés, ce qui fait qu'on a décidé de transférer la motomarine de Valcourt vers le Mexique pour permettre en même temps de se faire de la place pour augmenter la cadence des roadsters et permettre d'être plus compétitifs au niveau de la motomarine», a expliqué M. Pichette.

Le porte-parole admet pourtant que «la situation de BRP est bonne; on est sorti de la crise et les choses vont bien». Mais l'entreprise veut réduire ses coûts et être plus compétitive, argue-t-il.

Les 500 travailleurs touchés se verront offrir l'une des possibilités suivantes: une relocalisation dans un autre poste chez BRP, un emploi chez le futur fournisseur de services logistiques ou une prime de départ à la retraite.

M. Pichette fait valoir que 400 d'entre eux devraient être admissibles à une retraite «au cours des trois ou quatre prochaines années».

«Il y aura des primes de départ à la retraite qui seront offertes à tous ces employés-là», précise-t-il.

Pour les autres employés qui pourraient postuler un autre emploi chez BRP, de la formation sera offerte, dit-il.

Quant aux autres employés qui seront dirigés vers le futur fournisseur de services logistiques, M. Pichette ignore de quelle entreprise il s'agira, dans quelle ville elle sera située et quelles conditions de travail elle offrira à ceux-ci.

Il se montre néanmoins optimiste. «En tout et partout, à Sherbrooke et Valcourt, il n'y aura aucun licenciement», vu les trois options offertes, affirme M. Pichette.

Les nouvelles installations mexicaines, qui doivent ouvrir l'an prochain, fabriqueront également des moteurs qui sont actuellement produits dans l'usine de BRP située à Juarez, dans le même pays.

L'entreprise a expliqué que le transfert au Mexique allait lui permettre d'être plus concurrentielle et de libérer de l'espace à Valcourt, de façon à y augmenter la production et de répondre ainsi à la demande croissante pour les véhicules de type «roadsters».

Quant au transfert de la fabrication des moteurs dans la nouvelle usine, il permettra, selon BRP, de faire face à la «forte croissance» de la demande pour les véhicules tout-terrain (VTT) et les véhicules «côte à côte».

Fait à noter, ces employés de BRP ne sont pas syndiqués. Tant la FTQ que la CSN ont tenté en vain de les syndiquer, au fil des ans, ont confirmé des représentants des deux centrales syndicales.

BRP emploie 6000 personnes dans plusieurs pays.

Sur le web

Bombardier Inc. - Bombardier - Home

Bombardier Produits récréatifs - Wikipédia

Installations et Bâtiments | BRP Canada

BRP s'attend à cinq nouvelles technologies d'ici 2011