NOUVELLES

L'affaire Luka Rocco Magnotta : une couverture médiatique majeure

31/05/2012 02:04 EDT | Actualisé 31/05/2012 02:07 EDT
capture SPVM

L’affaire Luka Rocco Magnotta a généré une couverture médiatique majeure au pays et dans le monde, a indiqué jeudi la firme Influence Communication.

Selon le groupe d'analyse des médias, la nouvelle était numéro un au Québec et numéro 2 au Canada anglais.

«La dernière fois que les étudiants étaient 2e dans nos médias pour une aussi longue période, c'était lors de la nomination de Marc Bergevin comme directeur gérant du Canadien de Montréal», a indiqué le dirigeant d'Influence Communication, Jean-François Dumas.

Depuis 24 heures, la nouvelle occupe 17 % de l’ensemble de l’actualité au Québec et 10 % de l’ensemble de l’actualité au Canada anglais

Dans le monde, Influence évalue à environ 1300 articles et reportages publiés et diffusés dans 40 pays (journaux, radio et télévision confondus).

«En 24 heures seulement, l’affaire Luka Rocco Magnotta a déjà généré le tiers de l’attention médiatique internationale accordée au conflit étudiant dans 77 pays en 2 mois», a précisé Jean-François Dumas.

Selon Influence Communication, il faut cependant relativiser ces données puisqu’une certaine proportion des utilisateurs de médias peuvent avoir écrit le nom Luka Rocco Magnotta de différentes façons.

L’analyse du groupe comprend tous les commentaires sur les réseaux sociaux. Dans les conversations, les termes associés les plus fortement autour du suspect sont les suivants : Montréal, démembrement, torse, ottawa, homolka, karla, suspect et meurtre. Sur Twitter au Canada depuis 24 heures, cette histoire représente 5,57 % des mots clés.

INOLTRE SU HUFFPOST

Luka Rocco Magnotta