Procès du juge Delisle: la Couronne attaque un expert en balistique

Publication: Mis à jour:
JACQUES DELISLE MURDER TRIAL
CP

QUÉBEC - La Couronne a cherché mercredi à déstabiliser l'expert en balistique de la défense au procès de l'ex-juge Jacques Delisle, qui est accusé du meurtre prémédité de son épouse, Marie-Nicole Rainville.

Dans son contre-interrogatoire, le procureur du ministère public, Michel Fortin, a fait ressortir notamment que certains tests menés ne l'ont pas été avec une arme semblable à celle retrouvée sur la scène.

C'est avec une arme différente que l'expert de la défense a obtenu des résultats comparables en ce qui concerne la distribution du noir de fumée observé sur la paume de l'une des mains de Mme Rainville.

Michel Fortin s'en est aussi pris à l'expert de la défense sur plusieurs aspects qu'il a qualifié de manquants dans ses expertises.

Marie-Nicole Rainville a été trouvée morte le 12 novembre 2009 dans l'appartement en copropriété de Québec qu'elle partageait avec son époux, à Québec. Jacques Delisle, un juge retraité de la Cour d'appel du Québec, affirme que son épouse s'est enlevée la vie.

Son procès pour meurtre en est à sa quatrième semaine au Palais de justice de Québec.

Sur le web

Procès Delisle: un suicide, selon l'expert en balistique de la défense

Procès Delisle : un père « irréprochable », dit son fils

Procès Delisle : la manipulation de l'arme au coeur des témoignages

Procès de l'ex-juge Delisle: la poursuite joue sa carte maîtresse

Un ami et ex-collègue du juge à la retraite Jacques Delisle témoigne