Huffpost Canada Quebec qc

«Pas la fin du monde» - Stéphan Larouche

Publication: Mis à jour:
LUCIAN BUTE DEFATE
AP

La poussière n'est pas encore retombée sur la déconvenue de son protégé, samedi soir, mais l'entraîneur Stéphan Larouche se porte à la défense de Lucian Bute.

En entrevue, mardi matin, avec Jean-François Poirier à l'émission « C'est bien meilleur le matin » à la Première Chaîne de Radio-Canada, Larouche a surtout essayé de se faire rassurant sur la suite des choses pour l'ex-champion du monde IBF des super-moyens.

Bute y a-t-il perdu plus qu'un combat? Pour Larouche, la question n'est pas simple à répondre. Il a parlé de Bute comme un homme fier, consciencieux, honnête et authentique.

« Il a toujours été fier de ses performances. En ce moment, il vit la honte. Il a été humilié. Certains pratiquent leur sport pour l'argent ou la gloire. Lucian boxe pour l'amour de son sport. Il est très blessé dans son coeur. Il a l'impression d'avoir laissé tomber tout le monde. »

Là-dessus, Larouche prend sa part du blâme. « On a toujours gagné en équipe. Samedi on a perdu ensemble. On a échoué lamentablement oui, mais ce n'est pas la fin du monde. Avec le temps, Lucian sera capable de dédramatiser ça. »

Peu de marge

Larouche estime que la différence est toujours très mince entre la victoire et la défaite.

« Ça peut se jouer sur deux ou trois déplacements, ou une seconde de trop dans les câbles. Ça peut être aussi banal que ça. Il faut analyser tout ça. Il ne faut pas penser que tout ce que l'on a fait dans le passé n'est pas bon. »

L'exemple de samedi est éloquent. Larouche estime que Bute a bien commencé le combat, mais qu'il s'est laissé surprendre à la fin du premier round. Au lieu de hausser sa boxe d'un cran et d'éliminer les erreurs, Lucian est resté au même niveau. Froch en a profité pour faire du dommage. Ébranlé au 2e round, Bute n'a pas été capable de récupérer.

Et la revanche?

Nombreux sont ceux qui se sont exprimés sur la pertinence de tenir le combat revanche inscrit au contrat de Carl Froch et de Bute. Là encore, Larouche donne le temps à son poulain de réfléchir.

« J'aurais pu crier et demander une revanche tout de suite après la défaite de samedi. Mais ça n'aurait pas été honnête envers Lucian. Il travaille fort au gym depuis 10 ans. Il a connu beaucoup de succès. Il a trébuché une fois. Il a fait de grandes choses. Je suis fier de l'équipe autour de lui. Lucian doit se regarder dans le miroir et se demander où est l'erreur. Quand il aura une réponse claire dans sa tête, il va m'appeler pour dire qu'il veut une revanche. On le soutiendra à 200 %. »

À présent que Froch a fait la preuve que Bute peut être battu, Larouche est d'avis que d'autres boxeurs de renom qui l'ont souvent évité seront tentés de l'affronter.

Là encore, Larouche y voit un mal pour un bien.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Lucian Bute v. Carl Froch
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction