Finalement, les sélections canadiennes n'auront été qu'une formalité pour Émilie Heymans.

La plongeuse de Saint-Lambert a coupé court au suspense au Parc olympique de Montréal samedi. Heymans a obtenu son billet pour les Jeux olympiques de Londres avec une facilité déconcertante.

Largement en tête après les demi-finales, Heymans a creusé davantage l'écart en finale. Elle a devancé de plus de 65 points Pamela Ware, d'Ottenburn Park, sa principale rivale pour la seule place qui était encore disponible au tremplin de trois mètres.

L'heureuse élue, qui participera à ses quatrièmes Jeux, accompagnera la jeune Jennifer Abel à Londres. Les deux Québécoises feront aussi la paire au trois mètres synchro.

« Je n'ai jamais été aussi stressée de toute ma vie. J'ai eu de la difficulté à dormir cette semaine, a avoué Ware. Après les demi-finales, je savais que c'était terminé. »

« J'ai abordé la finale en me disant que rien n'était joué, a commenté Heymans. J'ai évité de me mettre trop de pression. C'est ma meilleure performance depuis les Championnats du monde de 2009. »

Avant cette compétition, Heymans et Ware étaient au coude à coude au classement.