Huffpost Canada Quebec qc

Les Cataractes détrônent les Sea Dogs au tournoi de la Coupe Memorial

Publication: Mis à jour:
CATARACTES COUPE MEMORIAL
Anton Zlobin, Michaël Chaput et Michaël Bournival (PC) | PC

SHAWINIGAN, Qc - On va couronner de nouveaux champions au tournoi de la Coupe Memorial cette année. Les Cataractes de Shawinigan ont fait culbuter les Sea Dogs de Saint-Jean de leur trône, vendredi, en l'emportant 7-4 devant une foule en délire de 4563 personnes au Centre Bionest.

L'équipe hôte a causé la surprise face aux doubles champions de la LHJMQ, même si elle en était à son troisième match en autant de soirs. Mercredi, les Cataractes s'étaient inclinés 4-1 face aux mêmes Sea Dogs, avant d'éliminer les Oil Kings d'Edmonton 6-1, jeudi. Il faut dire qu'ils avaient amorcé le tournoi sur de solides jambes, suivant une période d'inactivité de 31 jours.

«Peu de gens donnaient cher de notre peau après mercredi, a fait remarquer l'entraîneur Éric Veilleux. Mais les joueurs ont décidé de prouver qu'ils méritaient de prendre part à la finale, dimanche. C'est ce qu'ils ont fait ce soir (vendredi). Ils étaient prêts et ils ont joué à fond la caisse pendant tout le match.»

Yannick Veilleux a obtenu le but qui a fait la différence, avec 6:46 à jouer au troisième tiers. Michaël Chaput a concrétisé le triomphe, avec son deuxième de la soirée, dans un filet désert. Charles-Olivier Morin a ajouté l'insulte à l'injure, à sept secondes de la fin. Michaël Bournival, Brandon Gormley et Loïk Poudrier ont été les autres marqueurs des Cats. Anton Zlobin a amassé trois passes et le défenseur Gormley deux.

Tomas Jurco, deux fois, Zach Phillips et Jonathan Huberdeau ont fourni la réplique des Sea Dogs, dominés 37-28 dans les lancers au but.

Gabriel Girard a remporté son duel contre Mathieu Corbeil, qui était inconsolable devant la presse.

«Nous n'avons pas bien joué pendant toute la soirée et les Cataractes ont affiché beaucoup d'ardeur à la tâche, a analysé l'entraîneur des Sea Dogs Gerard Gallant. Il faut leur donner le mérite, ils ne l'ont pas volé.»

En finale, les Cataractes vont retrouver les Knights de London, qu'ils ont vaincus 6-2 au cours du tour-rotation.

Ils vont tenter de devenir la première équipe québécoise pure laine à soulever la coupe Memorial depuis les Remparts de Québec en 2006.

«C'est une soirée mémorable, mais nous n'avons rien gagné encore, a mentionné le défenseur Morgan Ellis. Nous devons rester dans le moment présent et se concentrer sur notre plus important match de la saison.»

À l'attaque!

Les gens en ont eu pour leur argent en première période. Un 20 minutes animé avec quatre buts et qui a pris fin sur une égalité de 2-2.

Le rapide Phillips a ouvert le score pour les Sea Dogs, à 4:29. Il a surpris Girard côté éloigné à l'aide d'un tir des poignets sec, après s'être déporté vers la gauche en entrée de zone.

Les Cats ont répliqué à 6:51, grâce à l'acharnement de capitaine Bournival, qui a marqué de derrière le filet.

Le but a donné des ailes à l'équipe hôte et Gormley a soulevé le public à 9:24. Son lancer des poignets était tout sauf foudroyant.

Les champions de la LHJMQ ont ramené le score à deux partout, en profitant de leur premier jeu de puissance. Jurco a effleuré le tir de Kevin Gagné, à 12:35.

Champions étourdis

Vite sur leurs patins, les Cataractes ont complètement déboussolé les Sea Dogs au deuxième vingt.

«Ç'a été une de nos meilleures périodes de la saison, notre meilleure des séries éliminatoires et du tournoi», a acquiescé Chaput, en évoquant de l'avantage de 20-8 au chapitre des lancers.

Poudrier a rompu l'égalité à 9:14. La passe qu'a tentée de lui faire Maximilien LeSieur en débordant le défenseur Ian Saab sur le flanc droit a bifurqué sur son patin droit.

À 10:39, pendant une attaque massive, Chaput a complété le bel échange entre Bournival et Zlobin.

Huberdeau a permis qu'on évite le pire, en réussissant un but très chanceux en infériorité à 16:39. Le capitaine a effectué un long tir du centre de la glace qui a bondi capricieusement devant Girard.

Encore du jus

En troisième, on se demandait si les Cats pouvaient tenir le coup. Les champions sont parvenus à faire 4-4 à 9:16. Jurco a dégainé sur la mise au jeu remportée par Phillips.

«Le doute m'a envahi pendant 10 secondes, a admis Éric Veilleux. Mais j'ai regardé les joueurs et constaté que tout était encore sous contrôle. Les gars ont appris dans l'adversité au cours de la saison.»

Environ quatre minutes plus tard, à 13:14, Yannick Veilleux a replacé les Cataractes en avant en faisant dévier le tir du défenseur Ellis.