Mélissa Désormeaux-Poulin: Visite éclair à Cannes (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
Mélissa Désormeaux-Poulin. (Crédit photo: Émilie Perreault)
Mélissa Désormeaux-Poulin. (Crédit photo: Émilie Perreault)

Pour sa première visite au Festival de Cannes, Mélissa Désormeaux-Poulin aura connu un weekend d'intempéries, la météo faisant des siennes sur la Côte d'Azur! Mais rien pour atténuer l'enthousiasme de la jeune femme qui profite à fond de chaque moment de son court séjour. Elle est invitée sur la Croisette dans le cadre de la Semaine de la Critique, qui a sélectionné la coproduction Belgique-Québec «Hors les murs». Elle tient un second rôle dans ce film qui raconte une histoire d'amour passionnée entre deux jeunes hommes « J'ai accepté d'interpréter ce personnage d'abord pour le scénario, mais aussi pour l'expérience d'un tournage ailleurs. J'adore faire de nouvelles rencontres!»

Heureusement pour le réalisateur David Lambert, qui croyait d'abord impossible d'offrir un second rôle à Mélissa après sa performance centrale dans le film Incendies. Le producteur québécois Daniel Morin a encouragé son réalisateur à lui proposer un personnage d'ex-copine. L'actrice était bien amusée par l'anecdote « Ça me fait rire! Je le prend comme un compliment. Mais au contraire, moi je le voyais comme une opportunité de développer des contacts à l'étranger. De toutes façons, la chose qui vient me chercher dans les tripes, c'est d'avoir la chance de jouer. Quand le scénario est bon, ce n'est pas le nombre de présences du personnage à l'écran qui m'importe».

melissa desormeaux

Le plaisir de jouer en priorité, mais pas question de manquer les festivités, quitte à s'offrir un seul weekend à Cannes «C'est court, je n'ai même pas le temps de voir de films! Mais ce n'est pas grave, je me promène beaucoup, j'observe, je suis spectatrice du festival. J'ai l'impression qu'il est plus question de cinéma ici dans les discussions qu'aux Oscars. Là-bas, les films étrangers sont souvent à l'écart, ici tout le monde se côtoient, américains, européens, etc!» Pour la montée des marches, elle a choisi de porter une création québécoise de Mélissa Nepton « C'est une designer que j'adore, elle a créé une robe sur mesure pour moi que je trouve magnifique!» Scénario rêvé pour une dernière soirée sur la Croisette, malgré une météo peu clémente.

Mais il faut repartir parce que le travail l'attend au Québec où elle tourne dans le nouveau film de Louise Archambault, Gabrielle «C'est l'histoire d'une jeune fille très attachante qui est atteinte du syndrome de Williams. J'incarne sa grande soeur, qui est finalement plus une figure parentale. Et j'ai le bonheur de retrouver les producteurs de Microscope Kim McGraw et Luc Déry, je suis comblée!»

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Cannes, le 5e jour sur le tapis rouge
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web