Le procès de Ratko Mladic est ajourné pour «irrégularités»

Le HuffPost/AFP  |  Publication: Mis à jour: 17/05/2012 07:50

Ouvert mercredi, le procès de l'ancien chef militaire des Serbes de Bosnie Ratko Mladic a été ajourné jeudi.

Les juges du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) ont décidé de "suspendre" l'audition alors que le premier témoin de l'accusation devait être entendu le 29 mai. Le procès s'est ouvert mercredi avec la déclaration liminaire, qui devait durer jusqu'à jeudi. Mais des "irrégularités" dans la transmission à la défense de documents du bureau du procureur ont été constatées.

Les avocats du "boucher des Balkans", accusé du massacre de 8000 personnes à Srebrenica en juillet 1995, avaient justement demandé, lundi, un report de 6 mois de son procès car ils n'avaient "pas eu le temps de préparer leur défense".

L'accusation avait répondu dans un document publié mercredi qu'elle n'était pas opposée à un report de la présentation des éléments de preuve à charge.

Loading Slideshow...
  • L'ancien chef de guerre yougoslave fait face à 11 chefs d'accusation dont génocide, crimes de guerres et crimes contre l'humanité pour son rôle dans la guerre de Bosnie, notamment lors du massacre de Srebrenica en 1995. (TOUSSAINT KLUITERS/AFP/GettyImages)

  • Vingt ans après le début de la guerre de Bosnie, Ratko Mladic est jugé pour un conflit qui a fait 100 000 morts en 1992 et 1995. (AP Photo/Toussaint Kluiters, Pool)

  • (AP Photo/Toussaint Kluiters, Pool)

  • (AP Photo/Toussaint Kluiters, Pool)

  • (AP Photo/Toussaint Kluiters, Pool)

  • (AP Photo/Toussaint Kluiters, Pool)

  • (AP Photo/Toussaint Kluiters, Pool)

  • (AP Photo/Toussaint Kluiters, Pool)

  • 2 décembre 1995 : le général serbe Ratko Mladic visite des troupes dans la ville bosniaque de Vlasenica. (AP Photo/Oleg Stjepanovic, Archives)

  • Un graffiti à Belgrade, en Serbie, décrit Ratko Mladic comme un «héros». (AP Photo/Darko Vojinovic)

  • Un graffiti à Belgrade, en Serbie, décrit Ratko Mladic comme un «héros». (AP Photo/Darko Vojinovic)

  • (AP Photo/ Marko Drobnjakovic)

  • Le 16 mai dernier, des manifestants étaient devant le siège du Tribunal pénal international sur l'ex-Yougoslavie. (TOUSSAINT KLUITERS/AFP/GettyImages)

  • 12 juillet 2011: des partisans de Ratko Mladic manifestaient à Bratunac, en Bosnie-Herzégovine. (Sean Gallup/Getty Images)

Dans ce procès attendu par de nombreuses familles de victimes de la guerre de Bosnie, Ratko Mladic est accusé de crimes contre l'humanité, crimes de guerre, et crimes contre l'humanité. Le conflit avait fait 100.000 morts et 2,2 millions de déplacés entre 1992 et 1995. Mladic était en fuite depuis, avant d'être arrêté, en Serbie, en mai 2011.

Le juge a assuré que le tribunal communiquera "dès que possible" la date de reprise des audiences.

Suivre Le HuffPost Québec