DIVERTISSEMENT

Festival de Cannes: Bill Murray charme la foule avec son veston à carreaux (PHOTOS)

17/05/2012 11:47 EDT | Actualisé 17/07/2012 05:12 EDT
AFP

CANNES, France - Vêtu d'un veston à carreaux qui semblait venir directement de la garde-robe de Rodney Dangerfield dans «Caddyshack» («À Miami, faut le faire!»), Bill Murray sortait du lot à Cannes, mercredi, ce qui ne l'a pas empêché de profiter de tout ce que le festival de film peut offrir.

Murray a pu apprécier l'ambiance de la Croisette, où il a rejoint d'autres célébrités pour la première de «Moonrise Kingdom», de Wes Anderson.

L'acteur de 61 ans n'en était pas à sa première présence à Cannes, mais sa participation n'est jamais assurée de sorte que les relationnistes doivent se croiser les doigts et espérer qu'il se présentera.

Cette année, il s'est présenté et s'est certes fait remarquer. Il s'est d'abord pointé à la séance de photos, vêtu dudit veston à carreaux et de pantalons quadrillés. Pendant la soirée, il a porté un veston noir classique, mais avait aussi un noeud papillon mauve et orange, apparemment noué par son chauffeur en route vers l'événement.

Il a dansé sur le tapis rouge, photographié les photographes et envoyé des baisers aux passants, charmant la foule réunie sur la Croisette.

Bill Murray est l'un des acteurs fétiches de Wes Anderson, ayant participé aux films «Rushmore», «The Royal Tenenbaums» («La famille Tenenbaum»), «The Life Aquatic With Steve Zissou» et «Fantastic Mr. Fox» («Fantastique maître renard»).

«Parfois, lorsque vous travaillez avec un réalisateur, il est possible que vous ne le revoyiez plus par la suite, et parfois vous espérez que ce sera le cas. C'est aussi vrai pour les réalisateurs, a raconté Murray. Ils ont très hâte que vous quittiez. Ils vous conduisent à l'aéroport pour être certains que vous quittez. Cela arrive. Avec Wes, je n'ai jamais été conduit à l'aéroport.»

«Moonrise Kingdom» raconte l'histoire de deux jeunes amoureux de 12 ans (Jared Gilman et Kara Hayward) qui s'enfuient sur une île de la Nouvelle-Angleterre en 1965. Murray, Bruce Willis, Edward Norton et Tilda Swinton forment le groupe d'adultes cyniques qui essaient de les retrouver.

«Je n'obtiens du travail que grâce à Wes, a déclaré Murray à la blague. Le tournage de ces films est devenu une sorte d'aventure amusante, chaque fois. Je suis ravi. Je connais Wes depuis longtemps et il ne fait que s'améliorer.»

Le Festival de Cannes se poursuit jusqu'au 27 mai et a encore plusieurs premières glamour à son horaire, mais Bill Murray pourrait déjà avoir gagné le titre de l'homme le plus spectaculairement vêtu de l'événement.

INOLTRE SU HUFFPOST

Défilé sur le tapis rouge jeudi 17 mai