POLITIQUE

France: le nouveau premier ministre Jean-Marc Ayrault annonce la composition de son gouvernement

16/05/2012 05:52 EDT | Actualisé 15/07/2012 05:12 EDT
AFP

PARIS - Le nouveau premier ministre socialiste français, Jean-Marc Ayrault, a annoncé mercredi la composition de son gouvernement, qui compte autant de femmes que d'hommes, comme l'avait promis le président François Hollande durant sa campagne.

Sur les 18 ministres de plein exercice, neuf sont des femmes. On compte également huit femmes parmi les 16 ministres délégués.

Christiane Taubira, originaire de la Guyane, a été nommée garde des Sceaux (ministre de la Justice) et devient donc numéro quatre du gouvernement.

Mme Taubira a déjà été candidate à la présidence en 2002 sous l'étiquette du Parti radical de gauche, devenant ainsi la première femme noire à briguer l'Élysée. Elle a également siégé au Parlement européen de 1994 à 1999. Elle est à l'origine de la loi de 2001 qui porte son nom et qui reconnaît la traite et l'esclavage comme crime contre l'humanité.

La première secrétaire du Parti socialiste, Martine Aubry, n'a pas été nommée au gouvernement, contrairement à ce que prédisaient plusieurs analystes. Ségolène Royal, ancienne candidate socialiste à la présidentielle et ex-compagne de François Hollande, ne fera pas partie du gouvernement non plus.

L'un des socialistes les plus expérimentés, l'ancien premier ministre Laurent Fabius, a été nommé ministre des Affaires étrangères.

Âgé de 65 ans, M. Fabius a été élu pour la première fois à l'Assemblée nationale en 1978. Il a été ministre du Budget puis ministre de l'Industrie et de la Recherche, avant d'obtenir la consécration en devenant premier ministre de 1984 à 1986, à l'âge de 38 ans. Il a également été président de l'Assemblée nationale de 1988 à 1992 puis de 1997 à 2000, avant de devenir ministre de l'Économie sous Lionel Jospin.

Manuel Valls, qui a été conseiller spécial de François Hollande pendant la campagne électorale, devient ministre de l'Intérieur. Il est considéré comme un spécialiste des questions de sécurité au sein du Parti socialiste.

Pierre Moscovici, directeur de la campagne de M. Hollande, assumera quant à lui les fonctions de ministre de l'Économie. M. Moscovici bénéficie d'une expérience gouvernementale puisqu'il a été ministre délégué aux Affaires européennes du gouvernement Jospin de 1997 à 2002. Il a aussi été député européen.

Le ministère de la Défense a été confié Jean-Yves le Drian, président du conseil régional de Bretagne et proche de François Hollande depuis de nombreuses années. Il travaillera à retirer les troupes françaises d'Afghanistan, tel que promis par M. Hollande lors de sa campagne.

La réalisatrice Yamina Benguigui («Inch'Allah dimanche»), adjointe du maire de Paris, sera chargée des Français de l'étranger et de la Francophonie.

«C'est un gouvernement profondément renouvelé, c'est le changement que les Français voulaient», a estimé le premier ministre Ayrault lors du téléjournal de France-2.

M. Ayrault a annoncé qu'il proposerait dès le premier conseil des ministres, prévu jeudi après-midi, une baisse de 30 pour cent du salaire des membres du gouvernement.

«C'est l'exemplarité», a-t-il expliqué sur France-2. «Je proposerai également une charte de déontologie pour que les ministres ne mélangent pas les genres.» Cette charte portera notamment sur les conflits d'intérêt et le cumul des mandats, et chacun devra la signer, a-t-il précisé.

«On est déjà au travail», a affirmé M. Ayrault, en notant que le gouvernement respectait ses engagements, c'est-à-dire «la parité et la diversité».

Revivez la nomination du gouvernement, heure après heure