Amphithéâtre de Québec: Jacques A. Bédard anticipe des dérapages

RCQC  |  Par Publication: 15/05/2012 10:35 Mis à jour: 15/05/2012 11:22

L'ancien directeur du projet d'amphithéâtre, Jacques A. Bédard, a quitté ses fonctions parce que la Ville de Québec est en train de perdre le contrôle du dossier. C'est ce que l'ingénieur indique dans sa lettre de démission.

Le FM 93 a mis la main sur le document de six pages qui a été envoyé le 27 avril dernier à l'administration Labeaume. Dans sa lettre, Jacques A. Bédard prévient le maire qu'il y a des risques de dérapage dans le dossier de l'amphithéâtre.

Selon Jacques A. Bédard, la nouvelle structure mise en place par l'administration Labeaume pour la gestion du projet n'assure plus le contrôle des dépenses. Cette façon de procéder rendrait le nouvel amphithéâtre plus vulnérable à la collusion dans l'industrie de la construction.

Jacques A. Bédard va plus loin en affirmant que la Ville de Québec a abdiqué de ses responsabilités et son imputabilité contre les abus qui guettent tout le projet d'amphithéâtre.

L'ingénieur Jacques A. Bédard est entré en fonction en avril 2011. Il devait diriger le projet de construction d'amphithéâtre jusqu'en septembre 2015.

Les raisons évoquées par Jacques A. Bédard dans sa lettre de démission confirment les craintes du conseiller indépendant Yvon Bussière. « Le fait que M. Bédard soit parti, un homme de principe, on vient de perdre la police d'assurance ou le contrôle de ce projet-là. La Ville n'a plus le contrôle. Elle est en tutelle sur ce projet-là », affirme Yvon Bussière.

Le maire Régis Labeaume avait refusé de rendre publique la lettre de démission de Jacques A. Bédard.

Suivre Le HuffPost Québec

Publié par Catherine Levesque  |