Huffpost Canada Quebec qc

Les cours sont suspendus au Collège de Rosemont

Publication: Mis à jour:
CEGEP ROSEMONT
SRC

Plusieurs collèges ont tenté en vain lundi de respecter les injonctions leur enjoignant de donner des cours aux étudiants.

C'est ainsi que les cours, qui devaient reprendre au Collège de Rosemont, ont finalement été annulés.

Les policiers sont intervenus alors que des individus étaient rassemblés devant une porte tôt en matinée. Quelqu'un aurait été blessé dans l'échauffourée.

Richard Landry, président du Syndicat des professeurs du Collège de Rosemont, a été témoin des événements. « Il y a avait un attroupement d'étudiants devant la porte, très calmes, immobiles, sans aucune agressivité, et tout à coup, sans aucune raison apparente, les policiers ont chargé, matraques en l'air. Plusieurs ont reçu des coups au visage, un est parti en ambulance avec la tête bandée, j'ai vu des gens qui saignaient de la bouche : c'était très très violent », a-t-il déclaré. « On ne comprend toujours pas pourquoi les policiers de l'administration ont frappé sur nos étudiants, c'est inacceptable », a-t-il ajouté.

La direction du collège doit donner une conférence de presse dans la journée.

À ce jour, sept injonctions pèsent sur le Collège Rosemont, dont les trois plus récentes demandent à ce dernier d'offrir la prestation de services pour les étudiants. La direction de l'établissement, plutôt que de faire du cas par cas avec chaque demandeur d'injonction, a décidé d'imposer le retour en classe pour tous, et ce, malgré le vote majoritaire des étudiants pour la grève illimitée.

Les injonctions accordées prévoient un large spectre de mesures. Par exemple, les personnes qui tenteraient d'empêcher des gens de circuler librement sur le territoire du collège entreraient en contravention avec une injonction.

Le syndicat des professeurs dit avoir prévenu la direction que, à la lumière de ce qui se passait dans d'autres collèges, un retour forcé risquait d'entraîner des accrochages.

Du côté de l'Association générale des étudiantes et étudiants du Collège de Rosemont (AGECR), on affichait de la confiance quant au bon déroulement des choses.

« Depuis plusieurs semaines, en fait les 10 semaines qu'on est en grève - c'est la 11e qu'on entame aujourd'hui -, c'est important de souligner qu'il y avait plusieurs injonctions qui avaient été déposées et qu'elles ont toutes été respectées à la lettre, étant inclues dans un protocole d'entente entre l'association et l'administration », a expliqué Philippe Beaudoin-Martin, président de l'AGECR. « Il y a plusieurs peines qui sont encourues : dès que les gens sont prévenus de tout ça, je pense qu'ils vont agir en conséquence », a-t-il ajouté.

Au Collège Lionel-Groulx, à Sainte-Thérèse, aussi sous le coup d'une injonction, la direction a demandé à la police d'ouvrir un chemin pour permettre aux étudiants d'entrer.

Le Collège Édouard-Montpetit a décidé de lever les cours lundi « en raison de l'impossibilité d'assurer la sécurité des personnes et la protection des biens matériels ».

Les cégeps de Valleyfield et de Saint-Jean-sur-Richelieu avaient déjà tenté de forcer le retour des étudiants en classe, sans succès.

À Gatineau, toutefois, les 4500 étudiants du Cégep de l'Outaouais retournent aussi en classe lundi matin, après avoir voté pour la fin de la grève la semaine dernière.

Manifestation devant un immeuble gouvernemental

Par ailleurs , la police a chargé une centaine de manifestants qui étaient massés devant un immeuble de Longueuil où se trouvent des bureaux du gouvernement provincial.

Selon notre journaliste Bahador Zabihiyan, plusieurs personnes ont été aspergées de poivre de Cayenne.

Après cette intervention, les manifestants se sont dispersés.

La manifestants étaient présents depuis tôt dans la matinée devant l'édifice gouvernemental pour en bloquer l'accès.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
La manif du 27 avril à Montréal
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Une autre étudiante retourne en classe | Caroline Touzin | Éducation

Manifestation spontanée dans l'est de Montréal | Conflit étudiant

Injonction: la cour refuse d'entendre le Cégep | Louis-Denis Ébacher ...

Les injonctions encore boudées et certains votes de grève sont ...

Vers une vague d'abandons | Éducation | Actualité | Le Journal de ...