NOUVELLES

Des étudiants chiliens en appui aux étudiants québécois

11/05/2012 10:35 EDT | Actualisé 11/07/2012 05:12 EDT
AFP

Le mouvement étudiant québécois reçoit des appuis outre-frontières. Les associations étudiantes du Chili, qui sont en grève depuis plusieurs mois, ont écrit aux cégépiens et aux universitaires québécois.

Les étudiants chiliens critiquent la « politique néolibérale » du gouvernement de Jean Charest.

Camila Vallejo, l'une des leaders du mouvement étudiant chilien, encourage les étudiants québécois.

« Quand on défend le droit à l'éducation publique gratuite au service du peuple et de ses besoins, on affronte les gros poissons qui refusent de nous laisser aller dans cette direction. Et c'est là qu'il faut être plus astucieux, plus intelligent, plus engagé, plus conséquent, afin d'éviter de tomber dans le jeu et la stratégie de ceux qui veulent nous diviser, nous effrayer, de ceux qui nous traitent d'intransigeants, de délinquants. Je vous appelle à continuer avec force », a-t-elle lancé.

Un représentant de l'Organisation continentale latino-américaine et caribéenne d'étudiants a déclaré pour sa part, à propos du « printemps érable », surnom du mouvement québécois : « Ils pourront couper les feuilles, ils n'arrêteront pas le printemps. »

Les étudiants chiliens revendiquent la gratuité scolaire.

Avec les informations de Claire Martin

INOLTRE SU HUFFPOST

La manif du 4 mai à Victoriaville