Canada: le nombre de fermes a chuté de plus de 10 % depuis 2006

PC  |  Par Publication: 10/05/2012 14:17 Mis à jour: 10/05/2012 21:56

OTTAWA - Le paysage agricole canadien — autrefois dominé par les petites fermes et les cheptels abondants — est désormais caractérisé par de plus imposants centres de production misant davantage sur les cultures, indiquent les nouvelles données de recensement dévoilées jeudi.

Le portrait brossé par Statistique Canada montre une consolidation des activités de nombreuses exploitations agricoles et un recul de l'élevage de bovins, ayant déjà été l'épine dorsale de l'agriculture canadienne.

Le recensement de 2011 sur l'agriculture révèle que le Canada compte désormais 23 000 fermes de moins qu'en 2006, une diminution de 10,3 pour cent. Le nombre d'exploitants agricoles a aussi diminué de 10,1 pour cent.

Les données laissent croire, néanmoins, que ces déclins ne signalement pas nécessairement un recul des activités globales.

Bien que le nombre de fermes ait glissé à 205 730 unités, par rapport à 229 373 lors du précédent recensement, Statistique Canada affirme que plusieurs fermes de plus petites tailles ont été regroupées dans des activités plus larges au cours de ces cinq années.

La superficie totale des terres exploitées a baissé de seulement quatre pour cent, à 160 155 748 acres, tandis que la taille moyenne des exploitations agricoles canadiennes a augmenté de sept pour cent pour passer de 728 acres à 778 acres.

Alfons Weersink, enseignant en agriculture à l'université de Guelph, en Ontario, affirme que scruter plus en profondeur dans les données du recensement révèle un secteur passablement vigoureux.

«Les dernières années ont été bonnes pour la plus grande part du secteur de l'agriculture», a dit croire M. Weersink en entrevue téléphonique. «Les profits ont augmenté, les prix ont connu des hausses plutôt significatives par rapport au dernier recensement. Il y a eu un bond important.»

Le professeur a cité le nombre croissant de grandes exploitations commerciales comme une preuve de la force du secteur. Statistique Canada indique que le nombre d'exploitants ayant déclaré des revenus agricoles bruts égaux ou supérieurs à 1 million $ a crû de 31,2 pour cent par rapport aux niveaux de 2006.

Aussi, les exploitations dont les revenus étaient égaux ou supérieurs à 500 000 $ représentaient 11,5 pour cent de l'ensemble des exploitations agricoles, par rapport à 8,6 pour cent en 2006.

Les revenus agricoles bruts ont grimpé de quatre pour cent, pour se chiffrer à 51,1 milliards $, une progression que M. Weersink attribue en partie aux prix élevés du grain et des matières premières.

Les données recueillies permettent aussi de constater que les fermiers laissent tomber certains types de cultures.

Il y a six ans, les principaux secteurs de l'industrie agro-alimentaire étaient l'élevage des bovins et la culture des céréales, à proportions égales. Le dernier recensement confirme une baisse du nombre de producteurs de boeufs.

La culture des oléagineuses et la culture des grains représentent aujourd'hui 30 pour cent des productions de toutes les fermes du pays, comparativement à 26,9 pour cent en 2006.

La proportion des fermes d'élevage de boeuf est pour sa part passée de 26,3 à 18,2 pour cent sur la même période.

Le nombre d'exploitants agricoles a baissé partout au Canada, sauf en Nouvelle-Écosse, où il a augmenté de 2,5 pour cent, et en Colombie-Britannique, où il a affiché une légère hausse.

Suivre Le HuffPost Québec

Publié par Catherine Levesque  |