Mexique: la police arrête cinq suspects en lien avec le meurtre d'une Canadienne

PC  |  Par Publication: 08/05/2012 23:34 Mis à jour: 09/05/2012 17:26

Une étudiante canadienne et son conjoint assassinés l'an dernier ont été victimes de la montée de la violence entre les gangs criminels dans l'une des régions touristiques les plus populaires du Mexique, a affirmé mardi la police mexicaine.

Les médias locaux ont rapporté que deux hommes et trois femmes ont été arrêtés lundi en lien avec les meurtres de Ximena Osegueda, âgée de 39 ans, et de son copain, Alejandro Santamaria, âgé de 38 ans. Trois autres suspects sont toujours recherchés.

Mme Osegueda, qui faisait son doctorat à l'Université de Colombie-Britannique, était en visite dans la province d'Oaxaca lorsque son amoureux et elle ont disparu le 14 décembre. Craignant qu'ils aient été enlevés, leurs proches avaient alerté les autorités et organisé des recherches afin de les retrouver.

L'ex-mari de Ximena Osegueda a découvert son corps et celui de son petit ami à moitié ensevelis sur une plage près de la ville touristique de Huatulco au début du mois de janvier. Selon les policiers, les victimes avaient été poignardées dans le cou et brûlées.

En entrevue avec les médias locaux lundi, le procureur de l'État, Manuel de Jesus Lopez, a déclaré que le vol semblait être le mobile de ces assassinats et que les assaillants étaient partis avec les cartes bancaires et les téléphones mobiles du couple ainsi qu'avec la Chevrolet de Mme Osegueda.

M. Lopez a précisé que c'était la voiture qui avait permis à la police d'élucider l'affaire. En utilisant le système de localisation GPS du véhicule, les agents l'ont retracé jusqu'à la résidence de la copine d'un membre du crime organisé.

Toutefois, le temps que les autorités fassent le lien, l'homme et la femme étaient décédés, apparemment victimes d'un règlement de comptes.

Les personnes arrêtées lundi sont des membres présumés du cartel de Las Zetas.

Le procureur a indiqué aux reporters que la police avait déjà démantelé quatre organisations criminelles locales pratiquant les kidnappings.

Suivre Le HuffPost Québec

Publié par Patrick White  |