Huffpost Canada Quebec qc

Des associations étudiantes rejettent l'entente de principe

Publication: Mis à jour:

Plusieurs associations étudiantes ont rejeté l'entente de principe conclue samedi avec le gouvernement.

Rejet de l'entente de principe :
  • Collège de Bois-de-Boulogne
  • Cégep Marie-Victorin
  • Cégep de Valleyfield
  • Cégep de Saint-Laurent
  • Cégep de Saint-Hyacinthe
  • Association des étudiants au D.E.S.S. en arts, création et technologie de l'Université de Montréal
  • Association des étudiants du département des littérature de langue française de l'Université de Montréal
  • Département d'informatique et de recherche opérationnelle de l'Université de Montréal
  • Association des étudiants en sociologie de l'Université Laval
  • Association des étudiants en études québécois de l'Université de Trois-Rivières (AEEQ)
  • Association des étudiants en littérature de l'Université Laval
  • Association des étudiants en géographie de l'Université Laval
  • Association des étudiants en langues et en communication de l'UQAM

Adoption de l'entente de principe :

  • Cégep de la Gaspésie et des Îles (n'était pas en grève)

À Gatineau, les étudiants du Cégep de l'Outaouais ont voté pour poursuivre la grève jusqu'à vendredi afin d'étudier plus en profondeur l'entente de principe.

Le porte-parole de la CLASSE, Gabriel Nadeau-Dubois, et le président de la Fédération étudiante collégiale du Québec, Léo Bureau-Blouin, ont fait la tournée des médias lundi pour donner leur point de vue sur l'entente. Ils ont refusé de présumer des résultats du vote.

« Ce qu'on peut dire avec certitude, c'est qu'il va y avoir des débats très chauds et qu'il va y avoir beaucoup d'étudiants et d'étudiantes qui vont se présenter en assemblée avec l'intention de voter contre cette entente, surtout parce que la question des frais de scolarité y est absente », a affirmé Gabriel Nadeau-Dubois.

Un autre facteur qui incitera les étudiants à voter contre l'entente, dit-il, est « qu'on demande au mouvement étudiant d'abandonner la grève qu'il mène depuis 13 semaines dans les mains d'un comité sur lequel les étudiants n'ont que 4 sièges sur 19 ».

Rappelons que la CLASSE, la FECQ et la FEUQ n'ont pas donné de consigne de vote à leurs membres.

Sur le web

Grève étudiante : De premiers votes qui donneront le ton à Montréal et à Gatineau

Des associations étudiantes commencent à voter sur l'entente de principe

L'automne pour prouver une mauvaise gestion

Grève étudiante : Line Beauchamp veut que chaque gréviste se prononce sur l ...

Crise étudiante: qui sort gagnant?

Grève des étudiants : une affaire de réflexion et d'organisation

Le sacre du printemps

Grève étudiante, injonctions et briseurs de grève: appeler un chat un chat