Barack Obama lance officiellement la campagne pour sa réélection

PC  |  Par Publication: 05/05/2012 14:51 Mis à jour: 07/05/2012 13:35

COLUMBUS, États-Unis - Barack Obama a lancé officiellement la campagne pour sa réélection samedi lors d'un premier meeting dans l'Ohio. Le président américain s'en est pris à son futur adversaire républicain, le millionnaire Mitt Romney, accusé d'entériner des politiques erronées défendues par les conservateurs radicaux de la Chambre des représentants. Selon M. Obama, M. Romney serait ainsi en faveur de réduire la charge fiscale des riches tout en coupant dans les dépenses de programmes qui avantagent une classe moyenne aux prises avec plusieurs problèmes.

Mitt Romney et ses «amis du Congrès croient que les mêmes mauvaises idées mèneront à un résultat différent, ou ils espèrent simplement que vous ne vous rappellerez pas ce qui s'est passé la dernière fois que vous avez essayé leur méthode», a lancé le président à une foule de plus de 10 000 partisans lors de ce qui était, selon les assistants du président, son premier véritable rassemblement partisan de cette année politique.

Six mois avant le jour du scrutin, les sondages laissent prévoir une course serrée entre MM. Obama et Romney, l'économie demeurant le principal sujet d'attention alors que les États-Unis peinent toujours à se remettre de la pire récession depuis les années 1930. Le chômage demeure assez élevé, à 8,1 pour cent au niveau national, bien qu'il ait diminué lentement et de façon inégale depuis son pic atteint plusieurs mois après le début du mandat présidentiel. La plus récente diminution est due à des chômeurs découragés laissant tomber leurs recherches d'emploi.

Le candidat sortant démocrate s'est adressé à une foule enthousiaste sur le campus de l'université de l'État de l'Ohio à Colombus. Il devait enchaîner un autre meeting à l'université Commonwealth de Virginie à Richmond.

La Virginie comme l'Ohio sont considérés comme des États décisifs pour la présidentielle américaine de novembre prochain. Si Barack Obama a commencé il y a des mois à lever des fonds et donner des discours pour sa réélection, les deux rassemblements de samedi marquaient les premières manifestations officiellement organisées par son équipe de campagne.

M. Romney a axé sa candidature sur sa compréhension de l'économie, développée au cours de ses années comme homme affaires, et sa promesse de mettre en oeuvre des politiques visant à stimuler la création d'emplois.

À peine plus d'une dizaine d'États devraient faire l'objet d'une chaude lutte à l'automne, y compris les deux où M. Obama faisait campagne samedi. Ils regroupent la majeure partie de la zone industrielle du pays, du Wisconsin au Michigan, à l'Ohio et à la Pennsylvanie, en plus du Nevada, du Colorado et, insiste le président, l'Arizona. Les trois derniers possèdent d'ailleurs une large population hispanique.

Les deux candidats se concentrent également sur l'Iowa, la Floride, la Caroline du Nord, la Virginie et le New Hampshire. Au total, ces États représentent 157 votes électoraux. Un total de 270 votes est nécessaire pour remporter l'élection.

Dans un constat voulant que l'économie reprenne du poil de la bête, sans toutefois avoir retrouvé toute sa force, le département du Travail a rapporté ce mois-ci que 54 zones métropolitaines étaient aux prises avec du chômage franchissant la barre des 10 pour cent en mars, en baisse par rapport à 116 de ces zones l'an dernier. Le chômage se situait sous les 7 pour cent dans 109 régions, comparativement à 62 l'an dernier.

Suivre Le HuffPost Québec

Publié par Geoffrey Dirat  |