Huffpost Canada Quebec qc

The Musical Box: la dernière du spectacle The Lamb Lies Down on Broadway au Centre Bell le 18 mai

Publication: Mis à jour:
MUSICAL BOX
Courtoisie

Après deux ans de négociations, puis après avoir convaincu Peter Gabriel de leur laisser mettre la main sur les «grands» droits de cette œuvre de Genesis - ils sont les seuls au monde a les avoir jamais obtenus! -, l'équipe de The Musical Box a pu s'attaquer à The Lamb Lies Down on Broadway et s'appliquer à en faire un méga-succès. C'était il y a 20 ans déjà.

Un million de spectateurs et 700 concerts à travers le monde plus tard, le groupe québécois s'apprête à donner sa dernière représentation de ce spectacle-événement, vendredi le 18 mai prochain, au Théâtre du Centre Bell.

Le directeur artistique, Serge Morissette, en charge des nombreux effets visuels et de la colossale documentation derrière ce spectacle de The Musical Box, se souvient des débuts de cette aventure, qui a pris des proportions insoupçonnées au fil des années.

«Je me rappelle d'un jour, en février 2002, nous pratiquions dans un local, en Angleterre. Mike Rutherford, le basiste de Genesis, est arrivé sans s'annoncer. Il nous a dit: "Jouez ce que vous voulez! " Les gars ont joué la première pièce du spectacle. Ensuite, un journaliste de la BBC qui était sur place pour tourner un documentaire lui a planté le micro sous le nez et il a dit "It's better than the original. " Ce fut un beau moment», se souvient-il.

Il y aussi cette fois où Phil Collins en personne a rejoint le groupe sur scène, lors d'un concert à Genève, en 2005. «Il a affirmé que les membres de The Musical Box jouaient le spectacle mieux qu'eux. C'était une consécration! Ça nous a indiqué que nous étions sur la bonne voie et c'était très flatteur, car ça n'a pas été facile de faire voir le spectacle à Phil Collins, qui est d'ailleurs un grand perfectionniste.»

L'intérêt des amoureux de musique pour le spectacle The Lamb Lies Down on Broadway ne semble pas prêt de s'essouffler. Pourquoi alors le présenter pour une toute dernière fois à Montréal en mai prochain?

«On planifie encore deux ans pour ce spectacle, mais comme on n'est centré que sur une période très précise de Genesis dans ce spectacle, on ne pourra pas le présenter indéfiniment.»

Cette période en question, c'est celle du début des années 70 «la période la plus importante, la plus intéressante musicalement pour nous et la moins documentée de Genesis», soutient le directeur artistique.

Il y a pourtant de l'espoir pour les fans montréalais du groupe qui n'en ont jamais assez de les voir et les revoir sur scène: «Nous reviendrons peut-être avec un autre spectacle», ajoute-t-il.

En attendant, lors du spectacle du 18 mai, le documentaire Counting Out Time de Serge Morissette - produit à partir de films inédits et d'entrevues exclusives - sera présenté aux spectateurs en avant concert.

Quoi qu'il en soit, ce qui, au départ, n'était que le défi musical d'une bande de jeunes musiciens, s'est vite transformé en un spectacle culte salué par la critique, impressionnant autant les membres de Genesis que les fans provenant des quatres coins de la planète. Un spectacle à voir, pour une dernière fois.

Billets toujours disponibles sur www.evenko.ca

À lire aussi sur le HuffPost Québec

The Musical Box
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction