Un cas de la maladie de la vache folle détecté en Californie

PC  |  Par Publication: 24/04/2012 15:47 Mis à jour: 25/04/2012 15:13

WASHINGTON - Un nouveau cas de la maladie de la vache folle a été détecté chez une vache laitière de la Californie, mais l'animal n'était pas destiné à la consommation humaine et ne pose aucun danger pour la santé publique, a déclaré le département américain de l'Agriculture mardi.

Il s'agit du quatrième cas d'encéphalopathie spongiforme bovine signalé aux États-Unis au cours des dernières années.

Le vétérinaire en chef du département américain de l'Agriculture, John Clifford, a indiqué que la vache infectée provenait du centre de la Californie et a assuré qu'elle n'était pas entrée dans la chaîne alimentaire humaine. Les stocks américains de viande et de produits laitiers sont sans risques, a-t-il assuré.

«Il n'y a aucune raison de s'alarmer par rapport à cet animal», a déclaré M. Clifford devant les journalistes lors d'une conférence de presse convoquée à la hâte à Washington.

M. Clifford n'a pas dit quand la maladie avait été découverte ni l'endroit exact d'où provient la vache infectée. Il a indiqué que la vache se trouvait dans une usine d'équarissage quand le cas a été découvert par le biais des tests de routine menés par le département de l'Agriculture.

La maladie de la vache folle peut être mortelle pour les humains qui mangent de la viande contaminée. Mais les tests montrent que les humains ne peuvent pas être infectés en buvant du lait provenant d'une vache contaminée par l'encéphalopathie spongiforme bovine, selon l'Organisation mondiale de la santé.

La maladie est toujours mortelle pour les animaux qui en sont atteints. Il y a déjà eu trois cas confirmés de la maladie de la vache folle aux États-Unis, dont un signalé en 2003 dans l'État de Washington chez une vache provenant du Canada. Un cas a aussi été signalé au Texas en 2005 et un autre en Alabama en 2006.

Le département américain de l'Agriculture partage les résultats de ses tests de laboratoire avec les responsables de la santé animale au Canada et au Royaume-Uni, a indiqué M. Clifford. Il a précisé que le cas signalé en Californie était atypique parce que la vache n'a pas contracté la maladie en mangeant de la nourriture contaminée.

Chez les humains, l'ingestion de viande contaminée est liée à une variante de la maladie de Creutzfeldt-Jakob, une dégénérescence du système nerveux central rare et mortelle. Une importante éclosion de la maladie de la vache folle au Royaume-Uni, qui a connu son apogée en 1993, a été blâmée pour la mort de 180 000 bovins et de plus de 150 personnes.

Suivre Le HuffPost Québec

Publié par Patrick White  |