Huffpost Canada Quebec qc

Famille Mansaré: nouveau sursis

Publication: Mis à jour:
FAMILLE MANSARE SURSIS
La famille Mansaré (Radio-Canada.ca) | Radio-Canada.ca

Nouveau sursis pour la famille Mansaré

Le ministre a utilisé son pouvoir discrétionnaire pour reporter l'expulsion. Kankou Keita Mansaré et ses cinq enfants ont déjà évité par trois fois leur renvoi en Guinée.

Samedi, la Cour fédérale avait rejeté la requête de sursis de la famille guinéenne Mansaré qui tente d'éviter son expulsion du pays.

Immigration Canada exigeait que la mère et ses deux plus jeunes enfants de 9 et 12 ans partent dès dimanche. Les trois aînés de 17, 18 et 20 ans doivent partir mardi.

Jeudi, la famille Mansaré s'était conformée à un ordre de déportation en se présentant à l'Aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau, à Montréal, mais avait toutefois été refoulée au moment de l'embarquement parce que les enfants n'avaient pas de passeports valides.

Plusieurs ordres d'expulsion

Le 11 mars dernier, les Mansaré ne s'étaient pas présentés à l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau à la suite du premier ordre d'expulsion. L'hospitalisation de la mère avait empêché la famille de se rendre à l'aéroport. La famille avait été arrêtée et détenue avant d'être relâchée.

Un nouveau malaise, subi par la fille de 17 ans de Mme Mansaré, Zenab, a reporté la deuxième tentative d'expulsion de la famille prévue le 8 avril dernier.

La famille demande au gouvernement canadien de pouvoir rester au pays pour des raisons humanitaires.

Kankou Keita Mansaré et ses cinq enfants âgés de 9 à 20 ans vivent au Canada depuis 2007, mais leur demande de statut de réfugié a été refusée.

L'Agence des services frontaliers du Canada juge le témoignage de la mère peu crédible. La famille invoque des risques de mariage forcé et d'excision pour les deux filles, si elle devait être expulsée vers la Guinée.