Une Québécoise expulsée d'Israël

Publication: Mis à jour:
CHARLOTTE GAUDREAU
FB

(Radio-Canada.ca) La Québécoise Charlotte Gaudreau-Majeau, qui participait à un projet humanitaire en Israël en compagnie d'autres personnes interceptées à Tel-Aviv, a finalement été expulsée d'Israël, mardi, en direction de Paris.

La jeune femme de 19 ans avait été arrêtée par les autorités israéliennes, dimanche, avec d'autres participants à l'opération « Bienvenue en Palestine ». Elle avait ensuite été amenée au centre de détention de Givon, près de Tel-Aviv.

Son père réclamait qu'elle puisse poursuive son projet pour défendre le droit à l'éducation des Palestiniens. Elle participait à une corvée pour la construction d'une école à Bethléem, en Cisjordanie.

« Les gens amenaient des crayons à dessiner, du matériel scolaire. Donc, ce qu'ils avaient comme armes, c'était des armes pédagogiques pour aider les enfants palestiniens. » - Pierre Gaudreau, père de Charlotte Gaudreau-Majeau

« Je ne comprends pas pourquoi le gouvernement [les] empêche de construire une école », déplorait également la mère de Charlotte, Claude Majeau.

Le consul général d'Israël à Montréal voit la situation d'un autre oeil. Le consul accuse les organisateurs de l'opération « Bienvenue en Palestine » de chercher à discréditer l'État d'Israël bien plus qu'à construire une école.

« Les organisateurs ne cherchaient qu'une seule chose : se faire de la publicité et faire une grosse provocation contre Israël. » - Joël Lion, consul général d'Israël à Montréal

L'opération « Bienvenue en Palestine »

L'opération « Bienvenue en Palestine », qui en était à sa troisième année d'activités, consiste à faire entrer en Cisjordanie des sympathisants du monde pour dénoncer le contrôle d'Israël sur les accès aux territoires occupés.

Cette année, sur les 1500 participants de l'opération, seulement une cinquantaine sont parvenus à entrer sur le territoire israélien, dont une demi-douzaine de Canadiens.

Le délégué québécois de la CSN-Construction, Ted McLaren, était du nombre. Il a été expulsé manu militari du territoire israélien, escorté par une demi-douzaine de soldats israéliens jusqu'à son siège d'avion. Un autre Québécois, Mario Dion, a aussi été expulsé d'Israël. Les deux hommes sont maintenant de retour au Canada.

Sur le web

Une militante québécoise détenue en Israël | Actualités

Détenue en Israël, Charlotte Gaudreau-Majeau veut se rendre à Bethléem