Huffpost Canada Quebec qc

Les prêts étudiants non remboursés ont bondi de 80 % de 2008 à 2010

Publication: Mis à jour:

(Radio-Canada) Le nombre de Québécois qui sont incapables de rembourser leurs prêts étudiants a bondi de 80 % de 2008 à 2010, révèlent les plus récentes données de l'Aide financière aux études.

En 2008, Québec a conclu que 1082 ex-étudiants ne pourraient jamais rembourser leurs prêts; en 2010, ce sont plutôt 1863 dossiers qui ont été abandonnés par le gouvernement.

La dette de ces étudiants atteint 10 000 $ en moyenne.

Le gouvernement du Québec garantit les prêts étudiants auprès des institutions financières; lorsque celles-ci ne peuvent obtenir de remboursement auprès d'un étudiant qui a terminé ses études, elles renvoient le dossier à Québec, qui tente de récupérer son dû.

Bon an mal an, Québec tente ainsi de se faire rembourser quelque 100 millions de dollars en prêts. Le gouvernement en récupère une bonne partie, mais certains cas sont tout simplement abandonnés.

Le ministère de l'Éducation n'offre pas d'explications sur cette hausse spectaculaire, mais plusieurs hypothèses peuvent être avancées.

Le taux d'endettement des Québécois est notamment en croissance, en raison notamment d'une baisse des taux d'intérêt qui rendent le crédit plus accessible. Le coût des loyers a aussi beaucoup augmenté dans les grands centres, ce qui frappe souvent les étudiants de plein fouet.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

MANIFESTATION DU 22 MARS 2012
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Plus de 800 millions $ en souffrance

Éducation - Plus de 800 millions $ en prêts non-remboursés

Les prêts étudiants non remboursés ont bondi de 80 % de 2008 à 2010

Sortir de l'impasse

Négocier? Non. Écouter? Oui.

Grève étudiante: le dilemme des futurs médecins

François Legault s'engage à revoir le régime d'aide financière aux étudiants