Les chapeaux du pape (PHOTOS)

Par Le HuffPost  |  Publication: 29/03/2012 08:34 Mis à jour: 29/03/2012 08:35

"Maintenant je comprends pourquoi Jean Paul II disait: 'je me sens Mexicain'": c'est le commentaire ému qu'a fait récemment le pape Benoît XVI. Contrairement au protocole strict qu'il suit d'habitude scrupuleusement, le souverain pontife était sorti dans la soirée du dimanche 25 mars de sa résidence à Leon pour saluer des fidèles qui l'acclamaient et des musiciens qui lui donnaient une aubade.

Il a alors posé un moment sur sa tête un sombrero, écouté de la musique traditionnelle jouée par des mariachis et salué des dizaines de milliers de personnes massés devant le Collège Miraflores. Plus tôt dans la journée, Benoit XVI avait déjà porté le traditionnel couvre-chef mexicain, lors du parcours dans sa papamobile avant la messe à Guanajuato.

Souriant, le pape est apparu pendant quelques minutes avec le chapeau que portent notamment les musiciens mariachis et dont il s'est séparé peu avant de monter à l'autel pour célébrer la messe. "Benoît, mon frère, te voilà mexicain", entendait-on sur le passage du pape dans la foule. Savait-elle seulement qu'avant le sombrero, Benoit XVI avait déjà adopté de nombreux couvre-chefs?

Revue en images

Loading Slideshow...
  • Plus que la papamobile, l'accessoire indispensable du pape, c'est le chapeau

  • Un style chapeauté auquel il n'a de cesse de convertir son entourage

  • Le problème, c'est qu'ils ne tiennent pas.

  • Du coup, mieux vaut garder une main dessus en permanence.

    Ici la traditionnelle calotte rouge, appelée beretta

  • Avant le sombrero mexicain, qui a tant fait parler, en noir...

  • ... ou en blanc...

  • Benoit XVI avait déjà adopté le chapeau des chasseurs alpins italiens...

  • et celui de la Guardia civil espagnole.

  • Plus classique, "le Saturne" rouge, coiffe historique

  • Sans oublier son chapeau de père Noël

  • Et il ne dit jamais non à un truc en plumes

  • Sourcilleux, Benoit XVI, n'aime pas qu'on lui vole la vedette

  • Ce n'est pas une raison pour voler celui des enfants.

Suivre Le HuffPost Québec