Un conseil d'éthique dénonce des «pratiques intolérables» dans certains bars

Fuzzy Laval

Le HuffPost/PC   Première Publication: 15/03/2012 09:23 Mis à jour: 16/03/2012 09:24

MONTRÉAL - Un organisme d'autoréglementation de l'industrie des boissons alcooliques dénonce les pratiques inacceptables dans les bars, comme l'offre d'alcool gratuit et les promotions dégradantes pour les femmes dans certains établissements.

Le Conseil d'éthique de l'industrie québécoise des boissons alcooliques a dévoilé, jeudi, son cinquième rapport annuel, qui fait état d'une diminution en général du nombre de plaintes. Alors qu'il y en avait eu 211 en 2008, il n'y en avait plus que 19 en 2011. Toutefois, 15 de ces plaintes étaient portées contre des bars.

L'organisme d'autoréglementation s'inquiète de ce qu'il appelle le recours au sexisme dans les bars, de pratiques promotionnelles dégradantes pour les femmes dans certains bars, de la promotion de la consommation excessive d'alcool par l'entremise d'offres d'alcool gratuit, de même que de la sollicitation de personnes mineures dans des établissements d'enseignement.

Le Conseil d'éthique fait valoir qu'il suffirait de quelques sanctions exemplaires contre des bars pour avoir un effet dissuasif. Il demande donc au gouvernement d'accroître le nombre d'inspecteurs à la Régie des alcools, des courses et des jeux.

Récemment, la controverse a éclaté quand le bar Le Fuzzy de Laval a organisé des concours pour gagner une bouteille de mousseux. Des hommes tenaient des engins sexuels en plastique pendant qu'elles mimaient une fellation.

Les photos, mises en ligne sur le site web du bar, ont circulé à profusion dans les médias sociaux, suscitant la réprobation. La police de Laval a indiqué qu'elle fera enquête en collaboration avec la Régie des alcools, des courses et des jeux.

Avec La Presse Canadienne

SUIVRE LE Québec