L'alliance entre Singh et Mulcair semble de plus en plus évidente

Npd Alliance Mulcair Singh

Première Publication: 12/03/2012 20:34 Mis à jour: 13/03/2012 16:09

OTTAWA - Des milliers de nouveaux membres du Nouveau Parti démocratique (NPD) issus de la communauté sud-asiatique de la Colombie-Britannique recrutés pour choisir Martin Singh comme nouveau chef néo-démocrate sont maintenant priés de donner leur second choix à Thomas Mulcair.

Encore dimanche, Martin Singh niait travailler de concert avec M. Mulcair.

L'ancien organisateur de M. Singh dans l'ouest canadien, Sukh Johal, a confirmé à la Presse Canadienne, lundi, qu'il travaille maintenant pour M. Mulcair, le favori dans la course à la chefferie du NPD.

Il aurait arrêté de travailler pour l'équipe de M. Singh le 18 février, date limite pour s'inscrire comme membre du NPD et avoir le droit de voter pour le successeur de Jack Layton.

M. Johal a affirmé avoir recruté 4500 membres issus de la communauté sud-asiatique de la Colombie-Britannique afin qu'ils votent pour M. Singh. Il leur demande maintenant de choisir Thomas Mulcair comme deuxième choix sur leur bulletin de vote.

M. Johal a précisé qu'il s'attend à ce que Martin Singh lui-même endosse la candidature de Thomas Muclair.

Son directeur de campagne, Wally Steven, a nié cette déclaration, la qualifiant de «fiction». Il a ajouté que M. Johal a été exclu de l'équipe de M. Singh en raison d'un manque de performance et de respect.

Dimanche, M. Singh a utilisé le dernier débat de la course pour vigoureusement démentir les allégations selon lesquelles il joue le rôle chien de garde de M. Mulcair.

Il a refusé de se rétracter ou de s'excuser pour les attaques répétées proférées envers l'un des principaux rivaux de M. Mulcair, Brian Topp.

L'équipe de M. Mulcair n'a pas répondu aux demandes d'entrevue sur les révélations de M. Johal.

SUIVRE LE Québec

Publié par PC  |