Huffpost Canada Quebec qc

Les ambulanciers syndiqués avec la FTQ seront en moyens de pression lundi

Publication: Mis à jour:
AMBULANCIERS FTQ PRESSIONS
Les ambulanciers paramédicaux du Québec, à l'exception de ceux de Montréal, comptent déclencher des moyens de pression à compter de lundi. (Shutterstock) | Shutterstock

MONTRÉAL - Les ambulanciers paramédicaux du Québec, à l'exception de ceux de Montréal, comptent déclencher des moyens de pression à compter de lundi, a confirmé le secrétaire général de la Fraternité des travailleurs et travailleuses pré-hospitaliers du Québec, affiliée à la FTQ, Jean-Maurice Vigeant.

En entrevue avec La Presse Canadienne, vendredi, M, Vigeant a toutefois précisé que ces moyens de pression ne toucheraient aucunement la population.

Les 1600 techniciens ambulanciers paramédicaux, section locale 592 de FTQ, sont sans contrat de travail depuis mars 2010, soit depuis presque deux ans. Les points en litige n'ont pas été identifiés par le syndicat.

Selon Jean-Maurice Vigeant, les négociations piétinent depuis deux ans et ces moyens de pression visent à forcer le ministère de la Santé à négocier.

Parmi les actions envisagées, les ambulanciers ne se présenteront plus aux sessions de formation de l'employeur et n'en offriront plus aux stagiaires qui ne seront plus admis dans les ambulances.

Dans la région de Montréal, les ambulanciers paramédicaux sont affiliés à la CSN et le front commun entre les deux centrales syndicales a été rompu au cours des dernières négociations, a précisé M. Vigeant.

Le Fraternité des travailleurs et travailleuses pré-hospitaliers du Québec espère que son action forcera la partie patronale à négocier.

«Ça tourne en rond, le mandat monétaire n'a même pas été sorti encore. Ça piétine. Ça n'avance pas du tout. On n'est rendu à discuter seulement des horaires de travail», a précisé Jean-Maurice Vigeant.