Plusieurs Québécois sont en lice au Concours canadien de journalisme écrit

Publication: Mis à jour:
CONCOURS CANADIEN JOURNALISME
C'est le quotidien anglophone Globe and Mail qui mène le bal pour l'édition 2011 du Concours canadien de journalisme écrit.(Shutterstock) | Shutterstock

TORONTO - C'est le quotidien anglophone Globe and Mail qui mène le bal pour l'édition 2011 du Concours canadien de journalisme écrit, avec 24 nominations, suivi par le Toronto Star et ses neuf mentions dans la liste des finalistes.

Le Waterloo Region Record suit ensuite avec cinq nominations, contre quatre pour le quotidien montréalais La Presse, et trois pour le Winnipeg Free Press. La Presse Canadienne, l'Edmonton Journal, le Halifax Chronicle-Herald, le London Free Press, Postmedia News et Reuters récoltent deux nominations chacun.

Suivent ensuite, avec chacun une place sur la liste des finalistes: Le Journal de Montréal, Le Journal de Québec, le quotidien montréalais The Gazette, le National Post, l'Ottawa Citizen, le Hamilton Spectator, le Kingston Whig-Standard, l'Orillia Packet and Times, le Sarnia Observer, le St.John's Telegram, le Sudbury Star, le Toronto Sun, le Vancouver Province et Getty Images.

Les 71 finalistes dans 22 catégories ont été annoncés jeudi. Les gagnants seront couronnés le 27 avril lors d'une soirée de gala organisée à Toronto.

Pour la compétition de cette année, 1350 candidatures de 25 médias écrits ont été soumises.

Il s'agit de la 23e édition du Concours canadien de journalisme, régi par un conseil des gouverneurs qui regroupe des éditeurs, des entreprises de presse et des membres du public de partout au pays, ainsi que des représentants du Toronto Press Club, qui avait créé la compétition en 1949.

Parmi les finalistes, on retrouve Jim Bronskill, de La Presse Canadienne, dans la catégorie du journalisme spécialisé, pour sa couverture du secteur de la sécurité publique à Ottawa; Daniel Leblanc, du Globe and Mail, pour ses articles sur la corruption et la collusion dans l'industrie québécoise de la construction, et pour la corruption au sein des bureaux montréalais de l'Agence du revenu du Canada; Rachel Hotte, Jacques-Olivier Bras et Jocelyn Potelle, de La Presse, pour leur travail en graphisme; Benoît Gariépy, du Journal de Québec, en photographie sportive, et Ivanoh Demers, de La Presse, pour sa photo en coulisses de Jack Layton lors d'un rassemblement électoral au Québec.

L'éditorialiste André Pratte, également de La Presse, est lui aussi en nomination, comme le caricaturiste Marc Beaudet, du Journal de Montréal.