NOUVELLES

Stade olympique: un bloc de béton se détache du plafond dans un stationnement

04/03/2012 04:37 EST | Actualisé 04/05/2012 05:12 EDT
PC

MONTRÉAL - Une dalle de béton de huit mètres par 12 mètres s'est détachée du plafond d'un stationnement souterrain des installations du Stade olympique, dimanche après-midi, à Montréal.

L'incident, qui est survenu dans le stationnement B2, n'a fait aucun blessé, a indiqué le chef aux opérations du Service de sécurité incendie de Montréal, Benoît Brouillard. Les pompiers craignent toutefois un nouvel effondrement au niveau inférieur puisqu'une faiblesse a été observée dans la structure.

Le stationnement B2 est situé sur la rue Viau, entre les rues Pierre-De-Coubertin et Sherbrooke est.

Selon M. Brouillard, une surcharge sur la dalle de béton aurait provoqué son affaissement. Le chantier des travaux d'agrandissement du stade Saputo se trouve près du lieu de l'incident et des matériaux de construction se trouvaient non loin de là.

L'affaissement de la dalle a également provoqué une inondation dans le stationnement en brisant plusieurs gicleurs automatiques. Les pompiers se sont assurés de sécuriser les environs et des voitures qui se trouvaient près de la dalle ont été remorquées.

Une fois le périmètre de sécurité érigé autour de la zone où la dalle s'est effondrée, ce qui devait être complété au cours de la soirée de dimanche, la tâche de déterminer les causes de l'effondrement pourra commencer, a indiqué le président-directeur général du Parc olympique, David Heurtel.

Selon ce dernier, à la lumière des informations dont disposait la Régie des installations olympiques (RIO) en soirée, l'accident semblait être circonscrit aux stationnements B1 et B2 et rien n'indiquait que la zone de sécurité devrait être agrandie au-delà de cette zone.

Quant aux inspections des infrastructures, le pdg n'a pu dire quand la zone accidentée avait été inspectée la dernière fois mais il s'est tout de même voulu rassurant.

«Au niveau du parc olympique il y a eu deux inspections majeures dans les dix dernières années sur l'ensemble du parc.

Pour ce qui est des causes de l'incident, M. Heurtel n'a pas écarté l'hypothèse qu'il soit lié aux travaux de construction, tout près de là.

«Puisqu'on était à côté d'un site de construction, l'agrandissement du stade Saputo, il y a beaucoup de possibilités qui sont à étudier, à évaluer.»

L'étendue des dommages déterminera la durée de la fermeture de cette zone, a précisé M. Heurtel.

L'incident survient à deux semaines du match inaugural de l'Impact de Montréal dans la Major League Soccer (MLS), le samedi 17 mars contre le Fire de Chicago.

Selon Patrick Vallée, porte-parole de l'Impact,comme l'incident n'est pas survenu à l'intérieur du stade, le match inaugural aura lieu tel que prévu.

La RIO devrait enquêter sur cet incident.