Grève étudiante: La CLASSE intensifiera ses actions jusqu'à la grande manifestation du 22 mars

Greve Etudiante Classe

Première Publication: 4/03/2012 09:42 Mis à jour: 4/03/2012 15:49

MONTRÉAL - La Coalition large de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (CLASSE) demeure plus mobilisée que jamais dans sa lutte à la hausse des frais de scolarité, et entend même intensifier ses manifestations et ses actions.

Réunis en fin de semaine à Montréal pour établir leur stratégie, les représentants des associations étudiantes de la Coalition se sont dits en colère face à l’attitude qualifiée d'arrogante du gouvernement Charest envers le mouvement étudiant.

Le porte-parole de la CLASSE, Gabriel Nadeau-Dubois, accuse particulièrement la ministre de l’Éducation, Line Beauchamp, de «fuir» le débat.

M. Nadeau-Dubois répète que les étudiants sont prêts à tous les sacrifices pour maintenir les droits de scolarité bas et accessibles pour les générations futures.

RÉPONDEZ À NOTRE SONDAGE: (Suite du texte dessous)

Sondage rapide

Le mutisme de Line Beauchamp, dans cette situation, vous dérange-t-il?

VOTER

Il soutient que la contestation étudiante gagne de plus en plus d’appuis dans la population.

Dès lundi, la CLASSE estime que plus de 125 000 étudiants seront en grève illimitée. Ce nombre devrait augmenter de manière continue jusqu'à la grande manifestation nationale du 22 mars à Montréal.

Par ailleurs, plus de 30 000 membres de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) joindront le mouvement de grève lundi.

Le président de la FECQ, Léo Bureau-Blouin, explique que les cégépiens ont jusqu'à présent fait preuve de patience et d'ouverture envers le gouvernement, mais que le mutisme des ministres Line Beauchamp et Raymond Bachand les forcent à recourir à ce moyen de pression.

M. Bureau-Blouin affirme que le gouvernement se dirige vers une impasse s'il s'entête à ignorer les étudiants.

SUIVRE LE Québec

Publié par Myriam Lefebvre  |