DIVERTISSEMENT

Le Manitoba des francophones: une province accueillante (PHOTOS)

24/02/2012 02:25 EST | Actualisé 24/02/2012 02:26 EST
Fanny Beaulieu Cormier

Durant mon séjour dans la région de Winnipeg, plus précisément à Saint-Boniface, j’ai pu m’imprégner du rythme de vie de ce coin de pays. «Friendly» Manitoba, le slogan de cette province, porte très bien son nom. Aperçu d’une ville accueillante et bien vivante.

Accessibilité

Quand je parle d’accessibilité, je parle autant des commerces qui sont tous près les uns des autres que de l’accessibilité à travailler dans le milieu culturel. En effet, puisque la population de 100 000 habitants est moins nombreuse que dans les grosses métropoles, il est plus facile aux artistes et commerçants de se tailler une place et de se faire connaître. Je fais référence à la chocolaterie Chocolatier Constance Popp qui a été sélectionnée pour nourrir les Golden Globes, les jeux olympiques d’hiver à Vancouver, ainsi que la reine d’Angleterre lors de sa dernière visite. Rien de moins.

Gastronomie 

Plusieurs restaurants dotés d’une ambiance chaleureuse en toute simplicité se démarquent. On y retrouve diverses gastronomies, que ce soit des plats alsaciens, québécois ou encore des classiques de cette région, comme le bison et le riz sauvage. Chez Sophie, un restaurant appartenant à des propriétaires alsaciens, nous procure une fine cuisine qui intégre des plats courants d’ici. C’est d’ailleurs eux qui ont remporté la meilleure soupe aux pois aux concours du Festival du voyageur. Infernos, quant à lui, se distingue par sa cuisine rafraichissante et ses plats enchanteurs. Un délice infernal qui ravive nos papilles gustatives.

L’importance des francophones

Environ 5 % de la population est d’origine francophone au Manitoba et pourtant, elle génère à elle seule des millions de dollars. La population attire tellement de visiteurs que, pour s’assurer d’avoir le plus d’offres sur le marché du travail, il est considérable d’apprendre le français. En effet, à Saint-Boniface, la majorité des tourismes qui y vont sont francophones, il faut donc des employés bilingues, ce qui aide à personnaliser leurs services.

Diversité artistique et culturelle

Malgré une petite population francophone d’environ 60 000 personnes, on note une foule d’activités culturelles. Parmi celles-ci le Cercle Molière, installé à Saint-Boniface, est la première troupe de théâtre francophone en Amérique du Nord. Il y a aussi le Bal du Gouverneur qui, chaque année, est une grande fête où les gens s’habillent de vêtements traditionnels. Les productions Rivard détiennent une grande qualité de programmes télévisuels dont Destination Nord-Ouest, Pour un soir seulement, la ruée vers l’or, etc. Leurs studios se logent au CCFM, le Centre Culturel Franco-Manitobain. Notez ceci à votre agenda: au début du mois d’avril, l’émission La ruée vers l’or sera de retour sur les ondes.

Rythme de vie

Habituée au rythme effréné et interactif de Montréal, je fus la première surprise et ravie de constater que la vie dans la région de Winnipeg est calme et sereine. Les gens ne sont généralement pas stressés, et ça fait l’effet d’un séjour de détente au plein cœur d’une ville pétillante! Les franco-manitobains sont des gens accueillants comme j’ai rarement eu la chance de rencontrer et sont empreints d’une générosité sans égal. Les anglophones, quant à eux, sont tout aussi accueillants et fiers de nous montrer leur patrimoine et leurs nouvelles infrastructures, comme le Zoo de Winnipeg, présentement en reconstruction.

Winnipeg et Saint-Boniface, on y va pour faire du tourisme oui, mais aussi pour s’enrichir culturellement avec la visite de divers monuments historiques, ainsi que festoyer avec un peuple qui a le sens de la fête bien ancré en eux! Manitoba, je t’ai trouvé bien friendly et c’est avec joie que je retournerais te voir.

INOLTRE SU HUFFPOST

«Friendly» Manitoba