Desjardins: les excédents grimpent à 427 millions $ au 4e trimestre

Mouvement Desjardins Excedents T4

Première Publication: 24/02/2012 09:52 Mis à jour: 24/02/2012 16:58

MONTRÉAL - Les membres du Mouvement Desjardins peuvent s'attendre à une modeste hausse de leurs ristournes ce printemps.

La provision pour ristournes de l'institution financière coopérative a crû de sept pour cent en 2011 pour atteindre 320 millions $. Cette somme est calculée à partir des excédents réalisés par le réseau des caisses.

Les membres connaîtront au cours des prochaines semaines le montant de la ristourne à laquelle ils auront droit. Même si la tendance générale est à la hausse, des baisses pourraient néanmoins survenir dans certaines caisses moins rentables, a expliqué vendredi André Chapleau, porte-parole de Desjardins.

L'institution a terminé l'année 2011 avec des excédents de 1,58 milliard $, soit 14,1 pour cent de plus que ceux de 1,39 milliard $ dégagés en 2010.

Les revenus totaux — qui sont constitués du revenu net d'intérêts, des primes nettes et des autres revenus — se sont établis à 13,2 milliards $, en hausse de 14,4 pour cent.

Les activités d'assurance de Desjardins ont connu une bonne année, ce qui a permis d'atténuer la rentabilité plus faible des services bancaires aux particuliers et aux entreprises.

Dans ce dernier secteur, les excédents ont atteint 987 millions $ en 2011, en hausse de 5,7 pour cent par rapport à 2010. Le revenu total s'est élevé à 5,45 milliards $, en hausse de 4,2 pour cent.

Quatrième trimestre

Au quatrième trimestre, qui a pris fin le 31 décembre, les excédents de Desjardins se sont chiffrés à 427 millions $, en hausse de 150 pour cent par rapport aux 171 millions $ enregistrés pendant la même période de 2010. Il faut dire que l'institution avait alors dû inscrire diverses charges et radiation d'actifs qui avaient grevé ses résultats.

Le revenu net d'intérêts des activités bancaires (intérêts perçus sur prêts moins intérêts versés sur dépôts) a reculé de 1,2 pour cent en raison de la faiblesse des taux d'intérêt.

Les deux autres secteurs d'activités de Desjardins — l'assurance de personnes et l'assurance de dommages — ont tous deux enregistré de fortes croissances de leurs excédents au quatrième trimestre en raison de l'amélioration des conditions de marché.

Le rendement des capitaux propres de Desjardins, un indicateur clé pour les institutions financières, s'est établi à 11,9 pour cent, contre 5,6 pour cent au quatrième trimestre de 2010.

La capitalisation du Mouvement Desjardins est au beau fixe. Le ratio du capital de première catégorie atteignait 17,3 pour cent au 31 décembre, en légère baisse par rapport à un an plus tôt, mais tout de même supérieur aux exigences plus strictes qui entreront en vigueur en 2013 ou en 2014, soit environ 14 pour cent (règles dites de «Bâle III»).

Malgré tout, Desjardins compte toujours lancer au cours des prochains mois une émission de parts de capital d'une valeur d'un milliard de dollars, afin de se donner la flexibilité de réaliser des acquisitions hors Québec et d'accroître ses parts de marché dans le secteur du financement des entreprises.

L'an dernier, Desjardins avait mis la main sur le Western Financial Group pour plus de 400 millions $.

SUIVRE LE Québec

Publié par Myriam Lefebvre  |