Yves Mattagne, président d'honneur du festival Montréal en lumière

Yves Mattagne Festival Montral En Lumire

Le Huffington Post Québec   Première Publication: 15/02/2012 09:44 Mis à jour: 28/02/2012 18:48

Cette année, le festival Montréal en lumière met à l'honneur les régions Wallonie-Bruxelles, avec pour invités des chefs prestigieux et étoilés. Un rendez-vous gastronomique à ne pas manquer, du jeudi 16 au dimanche 26 février 2012.

Le président d'honneur puise son inspiration dans les voyages, les mélanges de parfums et de saveurs de notre monde multiculturel... et dans sa maison familiale de la côte belge où flottent des odeurs de bon pain grillé. «Cuisiner c’est rêver» précise Yves Mattagne, qui arbore deux macarons au Michelin à son parcours hôtelier. Il choisit avec soins les meilleurs produits, et partage son expérience dans ses ateliers de cuisine.

Site du festival Montréal en lumière>>
Restaurant Sea Grill, à Bruxelles>>
Atelier Yves Mattagne>>

- Que pensez-vous de la scène culinaire montréalaise, en comparaison avec celle que vous connaissez en Belgique?
Aujourd’hui, il m’est difficile de comparer les deux styles culinaires car je n’ai jamais eu le plaisir de découvrir le Canada.

Je ne pourrai donc faire la comparaison qu’après mon voyage et mon expérience acquise lors du festival mais, nos univers culturels étant assez proches, j'imagine bien nos points communs.

- Quelle est la tendance gastronomique du moment en Belgique?
La gastronomie belge a toujours sa cuisine du terroir et le respect du produit. Cette cuisine classique a été modernisée par les grands chefs du pays. Une autre catégorie des grands chefs travaille plutôt la cuisine moléculaire, mais cette tendance a l’air de s’essouffler.

- Qu'évoque, pour vous, la cuisine québécoise?
La cuisine québécoise est une cuisine du terroir, une cuisine généreuse.
Il y a plus de 15 ans, j’ai réalisé un festival québécois en Belgique avec un de vos chefs et je me souviens de magnifiques produits tels que le jambon au sirop d’érable. Il y avait également une recette à base de homard avec des têtes de violon, produit que je ne connaissais pas.
Tout en conservant ses traditions, votre cuisine doit certainement avoir intégrer diverses influences (asiatiques ou européennes) et de nouvelles techniques…comme c'est le cas chez nous.

- Quel plat aimeriez-vous faire découvrir aux Québécois - votre plat fétiche? Vos suggestions de vins? Votre conception des desserts?
Il n’y a pas de plat en particulier que je voudrais leur faire découvrir, mais il s’agit plutôt de transmettre mon style et ma conception de la cuisine dans le menu que je proposerai.

- Quel plat aimeriez-vous mettre en lumière?
Ce sera donc plutôt une idée, une vision de la cuisine que je vais mettre en lumière...

- Y a-t-il, pour vos plats, des ingrédients difficiles à trouver au Québec et, a contrario, des ingrédients dont vous n'avez pas l'habitude mais que vous pensez redécouvrir ici?
Au Québec il est difficile de trouver des produits comme les langoustines, les crevettes grises, etc... De manière générale les poissons de mer y sont complètement différents de chez nous.
Pour le menu que je vais vous présenter lors du festival, je travaillerai avec quelques produits de chez vous, comme les pétoncles, le homard canadien, le cerf rouge etc…

- Qu'est-ce qui vous a donné envie de participer à ce festival? Y allez-vous dans un esprit de rencontre ou pour y puiser de l'inspiration?
Les deux, ce sera ma première visite au Canada, le festival est donc une belle opportunité afin d'y faire de nouvelles découvertes autant professionnelles que culturelles.

- Songez-vous à une participation et implication à plus long terme - pourquoi pas un atelier Yves Mattagne à Montréal?
Pourquoi pas; l’idée est sympa, je cherche un investisseur ;-)

- Comment définiriez-vous votre cuisine?
Je cultive ma créativité entre le modernisme, le classicisme, et cela sans cesser d’évoluer tout en combinant l’esthétique de l’assiette et les produits de saison de haute qualité.

SUIVRE LE Québec