Anthony Shadid est mort: le journaliste et prix Pulitzer meurt en Syrie

Publication: Mis à jour:
ANTHONY SHADID MORT
AFP

Le journaliste Anthony Shadid est décédé jeudi 16 février des suites d'une crise d'asthme en entrant clandestinement en Syrie. Double prix Pulitzer, Anthony Shadid était correspondant pour le New York Times. Le quotidien américain a annoncé sa mort vendredi.

Anthony Shadid, 43 ans, entrait illégalement en Syrie pour couvrir le soulèvement sanglant en cours contre le régime de Bachar el Assad. Il a succombé à une crise d'asthme, apparemment déclenchée par les chevaux des guides avec lesquels il passait la frontière.

Le journaliste américain d'origine libanaise avait été deux fois distingué par le prix Pulitzer, la plus haute récompense du journalisme américain. Son premier prix lui avait été décerné en 2004 pour ses reportages lors de l'invasion américaine en Irak et l'occupation qui avait suivi. En 2010, il recevait à nouveau ce prix pour sa couverture du conflit irakien.

Spécialiste du Proche-Orient, il avait couvert plus récemment le mouvement des révoltes du "printemps arabe" dans les différents pays de la région, Egypte, Syrie ou encore Libye. Ces dernières années, Anthony Shadid était le chef du bureau de Beyrouth pour le New York Times. Avant cela, il écrivait pour le Washington Post et le Boston Globe.

Le journaliste a également signé deux livres, non traduits en français. Le premier, Legacy of the Prophet, publié en décembre 2000, sur l'Islam et la politique, le second, Night draws near, en 2005, sur la guerre en Irak. Un troisième ouvrage doit paraître le mois prochain. Dans House of Stone: A Memoir of Home, Family, and a Lost Middle East, le journaliste retrace la vie de sa famille au Liban.

Dans son édition de vendredi, le New York Times rend hommage à son correspondant.
"Anthony est mort comme il a vécu, déterminé à être l’observateur des transformations traversant le Moyen-Orient et le témoin des souffrances de peuples pris entre la répression d’un régime et les forces d’opposition", écrit le directeur du quotidien, Jill Abramson.
Selon Tyler Hicks, le photographe du Times qui accompagnait le journaliste dans son reportage, le corps d'Anthony Shadid a pu être rapatrié à la frontière turque.

» Pour en savoir plus sur Anthony Shadid: anthonyshadid.com