LNH: Kostitsyn ne souhaite « pas encore » un échange

Kostitsyn Echange Lnh

Première Publication: 15/02/2012 21:03 Mis à jour: 15/02/2012 21:14

(Radio-Canada.ca)

Andrei Kostitsyn ne parle pas souvent aux journalistes, mais quand il le fait, il ne gaspille pas sa salive.

Un mois après avoir dit à La Presse qu'il était prêt à accepter moins d'argent pour demeurer à Montréal, le gros Bélarussien s'est plaint de sa trop faible utilisation mercredi matin.

Dans la défaite de lundi, contre les Hurricanes de la Caroline, Kostitsyn a été limité à 4 min 20 s d'utilisation. Il a fait une seule présence sur la patinoire en troisième période.

« C'est dur d'être assis au banc, a dit Kostitsyn, dans un anglais toujours aussi approximatif. Tu regardes le match et tu te fais dire que tu es le prochain. Mais je gèle sur le banc. »

Randy Cunneyworth n'a visiblement pas été touché par les doléances de son numéro 46.

« Ça devient un problème pour un joueur quand il est trop longtemps au banc. La meilleure façon de ne pas être assis trop longtemps est de jouer de la bonne façon. C'est mon message à tous », a dit l'entraîneur-chef du Tricolore.

Impatient

Kostitsyn sera joueur autonome sans compensation à la fin de la saison. Souhaite-t-il que Pierre Gauthier l'échange d'ici la date limite des transactions, dans deux semaines?

« Pas encore a-t-il répondu. On verra lors des prochains matchs. »

Kostitsyn a toutefois ajouté que dans un monde idéal, il aimerait demeurer à Montréal.

« Je veux jouer ici, mais j'ai besoin de jouer plus. »

L'attaquant a aussi dit souhaiter parler à son entraîneur, mais qu'il n'en a pas encore eu l'occasion. À l'heure actuelle, la communication semble embrouillée entre les deux hommes. Mais Kostitsyn écoute visiblement les points de presse de Cunneyworth, puisqu'il est conscient que son entraîneur lui a reproché ses revirements.

« L'entraîneur pense probablement que je suis le seul à faire des revirements et à perdre la rondelle. C'est peut-être pour ça qu'il me laisse sur le banc. »

Kostitsyn compte 12 buts et 12 passes en 47 matchs cette saison. Après avoir joué plus de 14 minutes contre les Penguins la semaine dernière, son temps d'utilisation est passé à 12, 11, puis 4 minutes. Il a été limité à une passe à ses six dernières sorties.

Le choix de premier tour du Canadien en 2003 a connu ses meilleurs moments de la saison aux côtés de Lars Eller et de Travis Moen. Mais ce dernier est blessé, tandis que le Danois pivote maintenant une unité avec Louis Leblanc et Aaron Palushaj.

Depuis quelques matchs, Kostitsyn est confiné au quatrième trio avec son bon ami Scott Gomez et un autre ailier, souvent Erik Cole et René Bourque.

SUIVRE LE Québec

Publié par Myriam Lefebvre  |