INTERNATIONAL

L'information internationale en perte de vitesse au Québec

14/02/2012 04:26 EST | Actualisé 15/04/2012 05:12 EDT
AFP/Getty Images

L'information internationale est en perte de vitesse au Québec, selon une analyse du groupe Influence Communication rendue publique mardi.

Comparativement à 2011, pour la même période, l'information internationale accuse un retard de 77 %. Ce type de nouvelle occupe 1,9 % du contenu québécois. En 2011 et en 2010, la proportion était de 8,1 % et de 8,4 %.

Influence Communication note cependant que les deux dernières années ont été exceptionnelles au plan des nouvelles internationales puisque la moyenne québécoise est de 1,8 % entre 2001 et 2011.

«Le fossé est cependant immense entre la moyenne canadienne et la nôtre. Depuis le début de l'année, nous accordons près de 4 fois moins de place à l'information internationale qu'ailleurs au Canada. La moyenne mondiale est quant à elle 6 fois plus élevée que celle du Québec», a indiqué la firme dans un communiqué de presse.

En 2012, c'est déjà la 8e fois qu'Influence Communication remarque cet état de fait. En 2011, cela ne s'était produit que 12 fois et seulement 10 fois en 2010, a conclu Influence Communication.

Pour illustrer le phénomène, à 7 h 30 ce mardi matin, le Top 15 des nouvelles les plus citées au Québec ne comptait aucun dossier hors frontière, et ce, malgré la crise en Grèce et les troubles en Syrie.