Huffpost Canada Quebec qc

Élections générales au Québec en mars ?

Publication: Mis à jour:
Jean Charest va-t-il appuyer sur le bouton ?  (Photo Archives)
Jean Charest va-t-il appuyer sur le bouton ? (Photo Archives)

Les rumeurs d’élections générales s’intensifient au Québec. Le Huffington Post Québec a appris que les partis politiques ont encerclé deux dates à leur calendrier pour un déclenchement possible soit : le 21 ou le 28 mars.

Même dans la haute fonction publique à Québec, le premier ministre Jean Charest aurait demandé à ses troupes d'être prêts pour la mi-mars.

Ce scénario qui permettrait de tenir des élections générales avant le début des travaux de la Commission Charbonneau.

«Le gouvernement veut à tout prix éviter de tenir des élections pendant la Commission Charbonneau ou après. Donc le scénario possible reste un déclenchement à la fin mars», a expliqué mercredi un conseiller du PQ.

Un argument partagé par la Coalition avenir Québec (CAQ). «On n’a pas de date en tête pour un déclenchement. Mais François Legault s’attend à des élections au printemps», a indiqué l’attaché de presse de la CAQ, Jean-François Del Torchio.

Pourquoi les 21 ou le 28 mars sont dans la mire des partis politiques ? «Le gouvernement va présenter son budget fin mars, et déclencher les élections par la suite», a dit une autre source.

Dans le même sens, le ministre des Finances Raymond Bachand a annoncé mercredi qu’il présentera son budget entre le 19 au 26 mars. Or, un décret pour le déclenchement des élections est toujours présenté un mercredi. Ce qui laisse entrevoir les dates du 21 ou le 28 mars.

Une information démentie toutefois par l’attaché de presse du premier ministre, Hugo d’Amours. «On sait qu’il circule tout sorte de scénario. Mais il n’y a pas d’urgence pour des élections», a-t-il affirmé, indiquant que les rumeurs d’élections sont faussement alimentées par le Parti québécois (PQ) et la Coalition avenir Québec.

Une autre source proche du gouvernement a dit douter de la tenue d'élections ce printemps en raison du budget attendu à la fin mars.

Du côté du Directeur général des élections du Québec (DGEQ), la machine s’organise pour être fin prêt dans l’éventualité où le premier ministre déciderait de déclencher les élections, assure Cynthia Gagnon, porte-parole.

«Effectivement on doit être prêt. Mais on n’a pas d’information privilégiée quant à la date du déclenchement», a-t-elle dit, indiquant toutefois que le DGEQ est en train de solliciter et former d’éventuels préposés aux renseignements.


Sur le web

Élection générale québécoise de 2008 - Wikipédia

Campagne électorale: Charest n'exclut aucun scénario

Une «surprise» pour les fonctionnaires

Pas de pacte entre Québec solidaire et le PQ

Jean-François Bouchard, 21 ans : Un tout jeune candidat aux ...

Québec solidaire Arthabaska : vers les prochaines élections

L'accent de Legault fait jaser