QG de campagne, date de déclaration de candidature... le dispositif de campagne de Sarkozy se précise

Le HuffPost    
Première Publication: 8/02/2012 11:43 Mis à jour: 8/02/2012 12:41

Il n'est toujours pas candidat, mais la logistique de campagne, elle, s'organise à découvert. Casting des équipes et des cellules de riposte, possibles dates de lancement de la candidature et adresses des futurs locaux circulent librement dans la presse et sur la toile, achevant de rompre un suspense déjà bien dégonflé.

L'adresse du futur quartier général du président-candidat relève ainsi du secret de polichinelle, comme l'avait révélé Le Monde puis confirmé 20 Minutes. Des locaux situés du 18 rue de la Convention, dans le 15e arrondissement à Paris, actuellement en travaux, auraient été réservés par le parti majoritaire en vue de la future campagne. Le quotidien gratuit cite «une source proche du dossier» selon laquelle l'UMP aurait négocié un rabais et loué le temps de la campagne les bureaux pour environ 340 € du m² par an. Soit un loyer mensuel d'environ 16 500 € hors taxe hors charges. Une paille par rapport au luxueux QG de François Hollande, situé dans le très cossu 7e arrondissement, et loué 40.000 euros par mois.

La chaîne BFM-TV, dont les images témoignent de la sobriété du bâtiment, rappelle à juste titre que ces bureaux sont situés à deux pas du nouveau siège de l'UMP, installé rue de Vaugirard dans le même arrondissement, et non loin du domicile du couple présidentiel dans le 16e arrondissement. Les quais de Seine faciliteront la liaison avec l'Élysée, où Nicolas Sarkozy passera le plus clair de son temps.


Vers une candidature fin février ?
Le petit jeu de devinettes sur la date effective de la campagne de Nicolas Sarkozy, lui, n'en finit plus. Le chef de l'État a cité en exemple la déclaration tardive de François Mitterrand en 1988, lors de son interview croisée avec Angela Merkel diffusée lundi soir, accréditant la théorie d'un "coming out" présidentiel au mois de mars.

Pourtant, les pronostics vont bon train. Citant le Parti socialiste depuis son compte Twitter, le patron de L'Express, Christophe Barbier, indiquait ce mardi que Nicolas Sarkozy pourrait sortir du bois ce 26 février, soit après la fin de la session parlementaire et le salon de l'Agriculture. Le Palais Omnisports de Paris Bercy, idéal pour une démonstration de force, aurait été réservé pour cette date.



Est-ce vraiment le meilleur moment? Le calendrier relève de toute façon du casse-tête, comme s'en était amusé Le Figaro. "Cela viendra en temps et en heure. Attendons-nous à une surprise", promet avec gourmandise un cadre de l'UMP.


Des certitudes et des doutes sur l'équipe
Reste à compléter le casting de l'équipe de choc chargée de promouvoir la campagne mal engagée du président sortant. Du côté des politiques, généraux, lieutenants et snipers de la majorité, organisés en cercles concentriques autour du futur candidat, sont d'ores et déjà en ordre de bataille.

Dans le premier cercle, certains recrutements et refus ont été actés. Pressenti pour occuper le poste stratégique de directeur de campagne, le commissaire général à l'investissement, René Ricol, a clairement écarté cette possibilité, affirmant le week-end dernier sur France Inter que "la politique n'était pas son métier".

En revanche, Emmanuelle Mignon, qui avait dirigé le cabinet de Nicolas Sarkozy après avoir participé à son élection à la présidence en 2007, rejoindra bien l'équipe de campagne du président. Information confirmée sans détour sur Twitter par Nadine Morano.

» Découvrez en images l'armée en marche de Nicolas Sarkozy


» Qui a le plus beau QG ?


QG de Hollande: 40.000 TTC euros par mois
1  sur  9
JOUER
PLEIN ÉCRAN
ZOOM
Partager cette image 
Bel hôtel particulier situé au 59 avenue de Ségur, dans le cossu 7e arrondissement de Paris, le QG de campagne du candidat socialiste offre plus de 1000 m². Installé à quelques encablures de l'Assemblée nationale et en ligne directe avec le siège du PS, rue de Solférino,

SUIVRE LE Québec