Huffpost Canada Quebec qc

Harry Potter: Daniel Radcliffe ne soutient plus les libéraux-démocrates

Publication: Mis à jour:
Daniel Radcliffe à l'avant-première de
Daniel Radcliffe à l'avant-première de "The Woman in Black" à Londre, le 24 janvier 2012

Daniel Radcliffe, l'acteur qui interprète au cinéma le célèbre Harry Potter a décidé de ne plus apporter son soutien au parti de Nick Clegg qu'il décrit comme le "souffre-douleur" des conservateurs (lien en anglais). Aux prochaines élections générales, en mai 2015, il devrait voter Labour et son nouveau leader, Ed Miliband. Daniel Radcliffe a confié dans une interview au magazine anglais Attitude ses nouvelles orientations politiques.

"J'étais au départ très motivé à l'idée de soutenir les libéraux-démocrates. J'avais rencontré Nick Clegg et on avait parlé de sujets importants comme le mariage homosexuel ou la religion à l'école. Je pensais que les libéraux-démocrates se battraient pour nous. Mais, pour moi, il est devenu la marionnette des Conservateurs. Ils se servent de Nick Clegg pour tout ce qui les éclabousse."

Pour Daniel Radcliffe, les libéraux-démocrates ont notamment fait trop de concessions en terme de taxes ou d'éducation. Il explique vouloir dorénavant donner son vote au parti travailliste: "de ce que j'ai vu, Ed Miliband (leader du Labour) parle de choses auxquelles je crois. Je pense qu'il est sincèrement de gauche et qu'il devrait agir selon ses convictions s'il accède au poste."

Ce n'est pas la première défection dans le camp des libéraux-démocrates. En décembre 2010, l'acteur Colin Firth, une des figures de soutien les plus médiatiques du parti, avait claqué la porte des "Lib Dems". Il reprochait à Nick Clegg de ne pas s'être positionné avec justesse sur la question des coûts d'admission des Universités britanniques (lien en anglais).