!Nu.I. by Vickie :entrevue avec Vickie Joseph, designer

Publication: Mis à jour:

L'ADN de !Nu.I by Vickie réunit les gènes de l'exotisme, du «glamour» et du confort. Créée en 2006, la griffe de Vickie Joseph refuse la sévérité des coupes et des couleurs. Sa collection printemps-été 2012 propose une excursion dans une nature sauvage et luxuriante, à des lieux d'un design architectural et rigide.

Le safari incarne le mieux la vision que la créatrice de mode a voulu transmettre avec sa nouvelle collection intitulée «Femme sauvage». «J'ai mélangé la nature, qui était le thème floral, avec le tigré. L'été, c'est synonyme de motif, de plaisir, explique Vickie Joseph. Je voulais de la couleur, amener de la fraîcheur.» Le rose vif, le violet profond, les larges fleurs rouges et les motifs léopard se retrouvent dans ses créations qui évoquent l'éclectisme d'une jungle indomptée.

La designer assume pleinement son amour des motifs et son attrait pour une certaine exubérance, qui sont autant de fragments de l'identité de !Nu.I. «Je suis connue pour multiplier les motifs. J'aime jouer avec eux et avec les différentes matières. Il faut avoir l'oeil, puisque tout est une question d'équilibre. Je n'ai pas eu peur de superposer des motifs distincts, car je m'y connais là-dedans.»

Et pas question de suivre les tendances pour le simple plaisir qu'elles sont à la mode, indique la créatrice, elle préfère oser ce qui lui plaît. «Le printemps passé, les tissus étaient plus fluides et les couleurs étaient unies, pâles et douces. J'ai décidé d'y aller plus fort cette année, avec le rose éclatant par exemple. Je sais que tout le monde s'oriente pour la saison 2012 vers les teintes douces. Moi, j'ai dit: “non, non, non!”»

Avec !Nu.I by Vickie, la créatrice de mode s'adresse aux femmes qui recherchent l'élégance et le confort dans un même vêtement. «C'est "glamour", mais tu peux le porter à tous les jours et pour toutes les occasions. Mon objectif avec !Nu.I, c'est que tu puisses passer de ta journée de travail à ta soirée avec le même ensemble.» Elle a ainsi privilégié des matières légères et confortables et des coupes polyvalentes. Les robes, les jupes et les chasubles ont de larges poches. La chemise se porte tant détachée par-dessus une camisole que nouée au nombril.

Passion originelle

La mode était inscrite dans les chromosomes de Vickie Joseph avant même qu'elle décide d'en faire un métier. «À l'époque, mon père était couturier en Haïti pour des artistes locaux. On peut dire que c'est là que mon intérêt pour la mode a commencé.» Petite, elle aimait se plonger dans l'observation des styles, toutes époques confondues. «Je regardais tout le temps les femmes, ma mère. Je regardais mes parents s'habiller; je feuilletais les magazines. J'étais fascinée. Depuis que je suis toute jeune que je suis en amour avec la mode.»

La designer a toutefois tardé à fonder sa ligne: c'est la maternité qui a fait remonter ce désir à la surface. «J'ai commencé ma carrière il y a quinze ans. J'ai pris de l'expérience, travaillé chez Ralph Lauren. Pendant mon congé de maternité, je me suis dit que c'était vraiment le moment de lancer ma collection.» Près de six ans plus tard, son regard franc et joyeux témoigne d'une passion aussi vive qu'elle devait l'être lorsque, enfant, elle se plongeait dans l'étude des styles surannés et des tendances branchées.

Sur le web

LOUNGEURBAIN.TV : Vickie Joseph, Nu.I à La Grande Braderie de ...

Filed by Julie Marcil