POLITIQUE
02/02/2012 04:35 EST | Actualisé 03/04/2012 05:12 EDT

Louise Harel demande une enquête sur l'octroi de contrats à la Ville de Montréal

(CP PHOTO/Jacques Boissinot)

MONTR�AL - La chef de Vision Montréal et de l'opposition officielle, Louise Harel, a demandé jeudi le déclenchement d'une enquête relativement au rôle qu'a joué une firme privée dans l'octroi de contrats à la Ville de Montréal.

Mme Harel dit avoir appris que des représentants de la firme de génie-conseil Macogep auraient oeuvré au sein des bureaux de la Ville de Montréal pour faire approuver des dépenses par des élus municipaux.

Ces personnes auraient ainsi rédigé des sommaires décisionnels en utilisant comme prête-noms des employés de la Direction stratégique des transactions immobilières.

Mme Harel a expliqué que c'est un employé de la Direction stratégique des transactions immobilières qui a transmis une plainte auprès du Syndicat des professionnelles et professionnels municipaux de Montréal et qui a déposé un grief à ce sujet.

Selon Vision Montréal, la mainmise de cette firme de génie-conseil sur l'établissement des priorités, de l'estimation des coûts ainsi que de la gestion des projets témoigne d'une perte d'expertise inquiétante à la Ville de Montréal.

La valeur des contrats sur lesquels travaille Macogep est évaluée à plus de 840 millions $ depuis 2005, selon la formation politique.

La firme spécialisée compte notamment dans ses rangs l'ancien directeur général de la ville Claude Léger, qui avait été congédié lorsque le scandale des compteurs d'eau avait éclaté.