Bilan CAA-Québec: l'essence a coûté 20 pour cent de plus au Québec en 2011

Première Publication: 2/02/2012 13:51 Mis à jour: 2/02/2012 14:51

Pompe Essence
Dans son bilan 2011, CAA-Québec note que la hausse moyenne du prix d'un litre d'essence a été de 20 pour cent.(Shutterstock)

MONTRÉAL - La hausse du prix de l'essence au cours de la dernière année a continué à forcer les automobilistes québécois à délier les cordons de leur bourse, notamment à Montréal, Québec et Sherbrooke.

Dans son bilan 2011, dévoilé jeudi, CAA-Québec note que la hausse moyenne du prix d'un litre d'essence dans ces trois régions a été de 20 pour cent, forçant ainsi les automobilistes à payer autour de 20 cents de plus pour chaque litre d'essence.

À titre d'exemple, CAA-Québec indique que la facture annuelle d'essence a grimpé de 450 $ pour les propriétaires d'une Dodge Caravan et de 310 $ pour une Honda Civic ayant parcouru 20 000 kilomètres.

L'organisme note également une hausse de la marge au détail moyenne, ce qui a permis aux détaillants de la région métropolitaine en 2011 de prélever 16 pour cent de plus, soit 5,8 cents pour chaque litre d'essence vendu.

À Québec, l'augmentation de cette marge a été de 5 pour cent pour atteindre 6 cents le litre. On dénote une augmentation de 27 pour cent de la marge au détail à Sherbrooke, où elle s'est fixée à 5,7 cents le litre.

Étant donné que Montréal et Québec constituent les deux plus gros marchés de la province, CAA-Québec trouve «intriguant» que la marge au détail de ces deux régions demeure plus élevée que la moyenne de toutes les régions du Québec, qui s'est établie à 5,3 cents le litre.

Les automobilistes du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont bénéficié à plusieurs reprises des meilleurs prix au Québec. Avec une marge au détail qui est demeurée relativement stable, à 4,8 cents le litre, les détaillants de cette région ont vendu leur essence jusqu'à 10 cents le litre moins cher qu'à Québec, à certains moments.

En 2011, le prix moyen de l'essence à Montréal a été de 131,1 cents le litre comparativement à 108,3 cents en 2010. À Québec, le prix aura été de 128,1 cents le litre en 2011, alors qu'il se situait à 106,6 cents l'année précédente. Pour ce qui est de Sherbrooke, la moyenne du prix à la pompe s'est élevée à 128,2 cents le litre l'an dernier, comparativement à 105,6 cents en 2010.

Le prix le plus élevé observé à Montréal a été 144,9 cents le litre, le 11 mai 2011, et à Québec, de 145,4 cents le litre, les 11 et 12 mai.

SUIVRE LE Québec

Publié par Myriam Lefebvre  |