Affaire Pickton : les excuses de la GRC

Publication: Mis à jour:
ROBERT PICKTON
Le tueur en série Robert Pickton est de loin le pire tueur de tous les temps au Canada. | SRC

(Radio-Canada.ca ) - La Gendarmerie royale du Canada (GRC) s'excuse de ne pas avoir arrêté rapidement le tueur en série Robert Pickton.
Plusieurs années après le début de la disparition de femmes dans le quartier Downtown Eastside de Vancouver, le commissaire adjoint Craig Callens a présenté ses excuses aux familles des victimes.
Il a indiqué que les pratiques au sein de la GRC ont été améliorées depuis 1998.
La police fédérale a déjà exprimé des regrets dans cette affaire.
Reconnu coupable en 2007 du meurtre de six prostituées dans la région de Vancouver, l'éleveur de porcs de Coquitlam purge une peine à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans.
Une policière de la GRC, la caporale Catherine Galliford, a déclaré récemment au réseau anglais de Radio-Canada que l'enquête sur les femmes disparues du quartier Downtown Eastside n'était pas prise au sérieux par certains de ses collègues.

Sur le web

Enquête Pickton: un agent rejette les critiques (PC)

Pickton: un test génétique n'était pas nécessaire

La répression met en danger la vie des prostituées