THE_BLOG

Soyez aux anges avec les vins de la maison Montes du Chili

À la lecture de ce billet, vous saurez pourquoi ces vins risquent fort de vous amener au septième ciel, au sens propre comme au figuré.
This post was published on the now-closed HuffPost Contributor platform. Contributors control their own work and posted freely to our site. If you need to flag this entry as abusive, send us an email.

À la lecture de ce billet, vous saurez pourquoi ces vins risquent fort de vous amener au septième ciel, au sens propre comme au figuré.

C'est au Petit Resto, le 20 janvier dernier, que j'ai eu l'occasion avec d'autres distingués chroniqueurs vin de faire la connaissance de M. Carlos Serrano, qui travaille depuis près de 16 ans pour cette maison.

Il y occupe le poste de directeur à l'exportation, ce qui comprend la gestion des exportations dans plus de 100 pays, dont les États-Unis, le Canada, l'Asie et l'Europe. Il occupe les mêmes fonctions pour la filiale Kaiken en Argentine, ainsi que pour Napa Angel en Californie.

Dans le présent billet, nous nous concentrerons sur les vins de Montes Wines du Chili, là où tout a commencé.

C'est en 1987 qu'Aurélio Montes et Douglas Murray, experts dans l'industrie vinicole, unirent leurs forces. Une année plus tard, Alfredo Vidaurre et Pedro Grand rejoignirent l'équipe. On produisait déjà de bons vins à cette époque au Chili, mais nos quatre compères désiraient faire des vins différents, avec l'imagination pour seule limite.

Bien qu'il existait déjà des maisons familiales chiliennes qui produisaient du vin depuis déjà plus de cent ans, peu de gens osaient au milieu des années 80 miser sur la production de vins haut de gamme dans ce pays. Afin de démarrer leur entreprise, ils n'hésitèrent pas à tout risquer en hypothéquant leurs résidences personnelles. Ça passe ou ça casse.

L'origine des anges

Sur presque toutes les étiquettes des vins de cette maison, vous y retrouverez des anges ainsi que des références à ceux-ci un peu partout dans le domaine.

L'associé de M. Montes, M. Murray, selon une anecdote, aurait eu 3 sérieux accidents de voiture, celui-ci étant semble-t-il très distrait. Il aurait eu la vie sauve selon lui, suite à l'intervention des anges. On décida alors que ceux-ci auraient une place prédominante dans l'image des produits du domaine.

Mais l'âme de ce domaine, selon moi, demeure M. Aurelio Montes, une sorte de "fou génial". En 2005, celui-ci fit construire un chai moderne et très spécial, inspiré par les principes du Feng Shui. On utilise la gravité dans ce chai plutôt que la force mécanique; ainsi, les raisins y arrivent par le toit. De plus, un petit cours d'eau traverse de part en part le chai par respect pour cette philosophie orientale. Pas bête, puisque le niveau d'humidité y est aussi excellent!

De plus, on fait jouer dans ce chai une musique choisie spécialement pour chaque cépage afin d'assurer leur évolution harmonieuse. Double avantage, le personnel qui y travaille se sent plus détendu et heureux.

Est-ce que tous ces "petits trucs" influencent positivement la qualité du vin? Je l'ignore. Au fond, on s'en balance quelque peu. Pourvu que le vin soit bon, c'est ce qui compte.

La qualité : une obsession

Ce qui suit, par contre, est certainement un facteur déterminant pour la production de vins qui ont de la structure et une belle matière savoureuse.

La maison possédant des vignobles dans des secteurs parfois semi-désertiques, on a graduellement habitué les vignes à se passer d'irrigation. On préfère être proactif face à l'inévitable réchauffement climatique qui pointe à l'horizon.

On taille ainsi la vigne plus courte afin d'éviter qu'elle ne gaspille son humidité à faire pousser des feuilles. Après cinq ans de ce régime, la vigne s'adapte et donne des raisins plus petits, mais aussi plus concentrés.

Auparavant, un raisin pesait environ 1,1 gramme avec 12 % de peau. Maintenant, un raisin ne pèse que 0,7 gramme, mais avec un ratio de 37 % pour la peau. Or, c'est majoritairement dans celle-ci que l'on retrouve les arômes, la couleur et les tanins (pour le vin rouge). On a moins de vin, mais il est de meilleure qualité.

La maison Montes fut l'une des toutes premières à croire et à s'établir dans une sous-région de Colchagua, la vallée de l'Apalta d'où proviennent certains de ses vins cultes (voir ici).

L'entreprise possède 5 vignobles distincts (voir la carte) lui permettant de cultiver leur variété de cépages dans les terroirs et conditions climatiques qui leur conviennent le mieux.

8 vins de toutes catégories

Afin de vous livrer un aperçu des vins de cette maison chilienne, voici un bref compte-rendu sur 8 vins que j'ai eu l'occasion de goûter le 20 janvier dernier.

Il est remarquable de constater que cette maison réussit à se démarquer de la concurrence nationale et internationale, autant avec ses vins prestigieux que ses vins à prix plus modestes.

Ce vin est élevé pendant 10 mois en fûts de chêne français, lui conférant des notes grillées et vanillées.

Robe jaune dorée claire; arômes de fleurs blanches, d'ananas et de fruits tropicaux frais; une acidité suffisante apparaît en début de bouche et quelques notes de vanille à la fin; l'équilibre est réussi; accompagnera bien le homard, les pétoncles, les poissons à chair grasse nappés de crème et la blanquette de veau!

Ce vin a connu un bref séjour de 6 mois en fûts de chêne français. Il faisait partie de ma sélection 2015 des 10 vins de Noël (voir ici).

Ce délicieux pinard regorge de cerises noires et d'épices douces; un vin frais, longiligne, débordant de petits fruits rouges des champs subtilement acidulés; la finale est délicatement épicée et vaporeuse; les bons vins de Pinot Noir vendus moins de 20 $ au Québec sont plutôt rares; ce n'est pas du Bourgogne, mais on reconnaît le cépage; il fait merveille à table.

Le blogue personnel d'Yves Mailloux : Club des Dégustateurs de Grands Vins

Pour vos commentaires, questions, suggestions, etc., écrivez-moi en privé à : clubdgv@gmail.com

VOIR AUSSI :