THE_BLOG

Rencontres avec MM. Sartori, Chapoutier, Hobbs et Mondavi, des grands noms du monde vinicole

Il est toujours en effet très intéressant de connaître les personnes derrière les vins que l'on boit.
This post was published on the now-closed HuffPost Contributor platform. Contributors control their own work and posted freely to our site. If you need to flag this entry as abusive, send us an email.

Bref résumé de quelques unes des mes belles rencontres avec des producteurs réputés au cours des mois de mai et juin derniers. Un à la fois, bien entendu.

Il est toujours en effet très intéressant de connaître les personnes derrière les vins que l'on boit. Que ce soit par l'intermédiaire du propriétaire, du viticulteur, du maître de chai, ou du représentant à l'export, on découvre bien souvent de cette manière des aspects insoupçonnés qui nous font voir les choses différemment.

Andrea Sartori

C'est le 2 juin dernier que j'ai fait la connaissance d'Andrea Sartori (voir photo ci-dessous), propriétaire de la maison italienne du même nom à Vérone, dans la région de la Vénétie.

En 1898, son arrière grand-père, Pietro Sartori, qui était hôtelier, acheta au cœur de la région de la Valpolicella, le domaine viticole Villa Maria, afin d'avoir une source fiable d'approvisionnement de vin pour son hôtel, ainsi que pour la consommation familiale.

Celui-ci finit par vendre son hôtel afin de s'investir à temps plein dans le vin. Deux générations plus tard, soit au début des années 60, l'oncle et le père d'Andrea agrandissent le vignoble et développent le marché de l'exportation, chose peu courante pour l'époque.

En 2002, Andrea Sartori alors aux commandes de l'entreprise, prend une importante décision. Afin d'augmenter rapidement sa capacité de production, il décide de vendre 40% de ses parts à la coopérative Colognola, ajoutant ainsi 6,200 hectares de vignes situées dans les appellations Soave et Valpolicella.

Sage décision car il exporte aujourd'hui 85% de sa production vers 65 pays différents. Mieux, son million d'hectolitres de vin représente à lui seul plus de 2% de toute la production vinicole italienne qui se chiffre à 44 millions d'hectolitres.

On dit que l'on reconnaît la valeur d'un producteur par la qualité de ses vins d'entrée de gamme. Je vous inviterai donc à découvrir ce vin de cette maison:

Bien distribué dans le réseau, ce vin est un bon ambassadeur des vins italiens. Il est accessible, fruité et équilibré. Il propose aussi une petite pointe animale qui ajoute à sa complexité. On le sert autour de 17° Celsius sur votre plat italien favori qui commande du rouge.

Nous n'étions que deux personnes pour rencontrer M. Sartori, moi-même et David Pelletier, alias le Sommelier fou. Celui-ci a écrit sur son blogue le 20 juin dernier un bon compte-rendu à ce sujet, incluant une verticale de 5 vins d'Amarone de la maison. Pour plus des détails, suivez ce lien.

Michel Chapoutier

Fort peu de gens le savent, mais Michel Chapoutier, propriétaire de la maison de la vallée du Rhône du même nom et amoureux du Québec, a acquis plus tôt cette année une très jolie maison qui allie cachet rétro et urbanité, dans le quartier St-Henri à Montréal (et non je ne vous dirai pas l'adresse).

C'est donc dans son nouveau repaire montréalais que j'ai pu le 8 juin dernier manger et boire ses bons vins en sa compagnie et celle de son conjointe, Corinne, alors que l'on procédait aux derniers aménagements, incluant celle de la cave à vin au sous-sol.

Cette maison, fondée en 1808, compte dans son répertoire plus d'une soixantaine de vins. Celle-ci est très bien représentée au Québec puisque notre monopole a référencé plus d'une quarantaine de leurs produits, allant du modeste mais très bon Marius à 14,95$ jusqu'à leur grandiose Ermitage à 303,00$ (voir le tout ici).

Michel Chapoutier, qui fait partie de la septième génération de vignerons de cette entreprise familiale, est à la tête du vignoble depuis 1989. Toujours à la recherche de nouveaux terroirs prometteurs, celui-ci a aussi acquis des vignobles en Alsace, au Portugal, ainsi qu'en Australie. La devise familiale est "Fac et spera" (Fais et espère).

Comme je l'écrivais ci-dessus, ces vins ont été servis avec de la nourriture. Une brigade culinaire s'affairait d'ailleurs derrière le grand comptoir de la cuisine à cet effet. Après quelques vins qui ont accompagné de jolies mise en bouche, nous passâmes à table pour la suite des choses. Un menu avec le détails des plats et des vins d'accompagnement avait d'ailleurs été préparé (voir ici).

Parmi toute la panoplie des vins dégustés ce jour-là et qui sont parfois disponibles au Québec, je vous commenterais les 3 vins blancs et le vin rouge qui suivent. Évidemment, on parle ici de vins de haute gamme.

Élaboré uniquement avec le cépage Marsanne; les vignes poussent sur un sol de granit en pré-décomposition; il en résulte un vin blanc passablement gras en milieu de bouche, entremêlé d'une certaine salinité. Le millésime 2013 est aussi disponible à 46,50$ (voir ici).

Un incroyable vin blanc gastronomique, lui aussi avec de la Marsanne, disponible dans les SAQ Signature; malgré qu'il évoque la pêche, la structure de ce vin s'apparente quelque peu avec celle d'un vin rouge. Hors-normes.

On monte encore d'un cran avec ce vin distribué dans les succursales Signature du monopole; composé essentiellement de Marsanne, ce vin blanc qui peut être conservé encore 6-7 ans, est d'une suavité incomparable; un homard ou de gros pétoncles à l'unilatéral lui conviendraient bien.

Un vin 100% Syrah dont les raisins proviennent d'un vignoble qui est situé au pied de la colline de l'Hermitage dont le sol est composé de galets, d'alluvions et d'argile; encore jeune car pouvant tenir la route 10 ou même 15 ans, il serait sage de l'attendre quelques années car il sera alors magnifique.

Le lecteur curieux et désireux d'en connaître davantage sur cet homme fascinant pourra consulter les détails d'un compte-rendu que j'ai publié en novembre 2014, suite à ma rencontre avec ce bon vivant, lors de l'évènement Montréal Passion Vin (voir ici).

Cours d'initiation à la dégustation du vin!

Voici le cours le plus abordable sur le marché, conçu et donné par un passionné du vin

http://bit.ly/1K4bUg4

Débute le 21 septembre. Inscriptions en cours!

Pour vos commentaires, questions, suggestions, etc., écrivez-moi en privé à: clubdgv@gmail.com

Le blogue personnel d'Yves Mailloux: Club des Dégustateurs de Grands Vins