LES BLOGUES
22/11/2018 13:42 EST | Actualisé 22/11/2018 14:08 EST

Voici pourquoi la nouvelle appellation Vin du Québec est importante

Une mesure concrète du gouvernement du Québec pour le développement de la viticulture québécoise.

www.mapaq.gouv.qc.ca
IGP Vin du Québec

Imaginez la France sans régions viticoles délimitées (Bordeaux, Alsace, Bourgogne), sans aucune appellation et sans dénomination d'aucune sorte.

Que des bouteilles dont vous ne pourriez même pas être sûr que tous les raisins ayant servi à produire ces vins proviennent vraiment tous de la France. Cela vous inciterait-il à en acheter? Poser la question, c'est y répondre.

C'est un peu la situation qui prévaut actuellement pour les vins québécois. Mais plus pour très longtemps heureusement.

L'Indication Géographique Protégée (IGP) qui sera prochainement mise en vigueur par le Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ) donnera non seulement l'assurance aux consommateurs que les vins du Québec qui l'auront obtenue sont issus à 100% de raisins québécois, mais également qu'ils sont exempts de défauts. Traçabilité et qualité seront ainsi réunies.

Je vous avais brièvement mentionné le 27 juillet dernier, la venue prochaine de cette IGP, dans cette chronique: Les vignerons québécois passent à la vitesse supérieure.

Lorsque les vignobles de nos viticulteurs auront atteint une taille suffisante et exporteront davantage hors de nos frontières, cette appellation aura pour effet d'augmenter la notoriété de ces vins.

www.vinsduquebec.com
Province de Québec et raisins

Ceci remplacera la catégorie des Vins certifiés du Québec qu'avait mis en place l'Association des Vignerons du Québec en 2008, en l'absence de quoi que ce soit d'autre. Il faut dire que nos viticulteurs attendaient cette appellation depuis plus de 10 ans.

Étant administrée par une instance gouvernementale indépendante, la nouvelle IGP ne souffrira d'aucune apparence d'impartialité.

Fait intéressant à noter, le Québec sera le seul territoire en Amérique du Nord où le processus d'obtention d'une IGP sera basé sur les normes ISO de l'Organisation Internationale de la Vigne et du Vin (OIV). Voilà de quoi rassurer les futurs consommateurs européens de vins québécois.

www.oiv.inter
Logo OIV

Cette IGP représente donc la pierre d'assise d'un futur système de classification pour les vins québécois.

Au fur et à mesure que les études entreprises au niveau des climats et des sols seront plus avancées, on peut prévoir que le territoire où se cultive de la vigne au Québec sera ensuite segmenté en quelques régions (Montérégie, Estrie, Île d'Orléans, Outaouais, etc.) dont les noms exacts restent à définir.

Cette IGP représente donc la pierre d'assise d'un futur système de classification pour les vins québécois.

Le jour même de l'annonce de cette IGP par le ministre André Lamontagne, j'ai accordé cette entrevue à la radio pour en expliquer les bases de fonctionnement.

Beaucoup plus tard, la viticulture québécoise se développant et se précisant davantage au niveau des cépages et des styles de vins, on pourrait peut-être voir naître quelques appellations.

Bien qu'historique, la venue de cette IGP ne constitue pourtant que la première marche d'un long escalier qui demeure à bâtir et à gravir. Mais ne dit-on pas que les plus longs voyages commencent tous par un premier pas?

Quelques détails

En terminant, voici en rafale quelques informations supplémentaires intéressantes entourant cette nouvelle IGP.

- En 2017, on dénombrait 295 entreprises qui cultivent la vigne et 144 d'entre elles avaient un permis de production artisanale de vin (certaines cultivent la vigne sans faire elles-mêmes du vin, préférant vendre leurs raisins aux producteurs).

- La zone géographique de l'IGP Vin du Québec est délimitée par la chaîne de montagnes des Laurentides au nord, la frontière des États-Unis au sud, l'Ontario à l'ouest et les Appalaches à l'est. Voici la zone proposée dans le projet du cahier des charges.

www.cartv.gouv.qc.ca
Carte - Zone IGP

- Pour arborer l'IGP Vin du Québec, les produits devront satisfaire au cahier des charges lié à cette appellation, conformément aux dispositions de la "Loi sur les appellations réservées et les termes valorisants".

- L'organisme ECOCERT Canada sera responsable de superviser l'application du cahier des charges.

- Après que la traçabilité des raisins ait été démontrée, chaque produit soumis devrait avoir passé avec un succès un test de goût à l'aveugle (seuil de passage: 70%) réalisé par un panel de professionnels du vin.

- Ce n'est pas le producteur ou son vignoble qui reçoit l'appellation IGP, mais le vin; il est possible que certains vins d'un producteur se qualifient pour celle-ci, mais pas certains autres.

- Voici à quoi devrait ressembler le logo qui apparaîtra sur les bouteilles qui auront passé avec succès toutes les étapes pour recevoir l'IGP Vin du Québec:

www.cartv.gouv.qc.ca
Logo IGP Vins du Québec

- Afin de défrayer les frais du processus administratif, les vignerons désirant soumettre leurs vins en vue d'obtenir cette appellation devront débourser 1,000$ par année.

- L'élaboration des vins du millésime 2018 n'étant pas été terminée, il fort possible que cette nouvelle appellation puisse voir le jour dès le début de 2019.

Cette petite vidéo d'une minute réalisée par le vignoble de Sainte-Pétronille à l'Île d'Orléans, en dresse un bon résumé.

Suggestions de vins de la semaine:

Restons sur le même thème. Voici 5 bons vins du Québec (3 blancs, 2 rouges) qui ne devraient pas avoir trop de difficultés à obtenir la nouvelle appellation IGP.

Télécharger la liste

Suivez notre chroniqueur et accédez ainsi à ses recommandations quotidiennes!

Sur Facebook (il suffit d'aimer la page) et/ou sur Twitter (abonnez-vous)

On serait fou de s'en passer!

Pour vos commentaires, questions, suggestions, écrivez-lui en privé à :

clubdgv@gmail.com