LES BLOGUES
13/09/2018 11:36 EDT | Actualisé 13/09/2018 11:36 EDT

Non, tous les vins de prosecco ne sont pas égaux!

Car les petits détails ont souvent une grande importance.

kokouu via Getty Images

Le prosecco, jadis uniquement bu par les Italiens, est maintenant l'un des vins effervescents le plus connu et consommé dans le monde. Je suis sûr que la plupart d'entre vous en ont déjà bu.

Il doit être élaboré principalement avec un cépage nommé Glera (voir photo ci-dessous), pour un minimum de 85%. Le reste peut être composé de divers cépages régionaux ou internationaux.

www.prosecco.it

Une petite partie de la production est élaborée en vins tranquilles (tranquillo) et pétillants (frizzante). Nous traiterons ici uniquement des vins mousseux (spumante), soit ceux qui représentent environ 95% de la production, et qui sont les plus distribués au Québec.

La grande majorité des vins effervescents de prosecco sont élaborés en méthode Charmat, dite de cuve close. Quelques-uns réalisent toutefois leur prise de mousse en bouteille, à la manière des champagnes, méthode appelée en Italie metodo classico.

Pour plus de détails généraux sur ce sujet, lisez ceci.

Progression fulgurante

Depuis une vingtaine d'années, les producteurs italiens de prosecco ont beaucoup amélioré la qualité générale de leurs vins, tout en adoptant une stratégie marketing des plus efficaces.

www.prosecco.it

Il s'agit en fait, de l'un des plus grands succès promotionnels dans le monde du vin. Les ventes qui étaient de 20 millions de bouteilles en 1990, sont maintenant passées à plus d'un demi-milliard de bouteilles, soit 530 millions.

Mais vous vous doutez bien que pour réussir une croissance aussi rapide, il a fallu augmenter sensiblement la zone de production autorisée pour produire ce type de vin, avec les bons et les moins bons côtés qui en résultent.

Attirés par le phénomène de la popularité fulgurante à l'échelle planétaire des vins de prosecco, de nombreux nouveaux joueurs, souvent des producteurs à grande échelle, sont entrés dans la mêlée. Il est généralement difficile de résister à l'appât d'un gain facile.

Appellations et zones de production

Pour débuter, examinons le tableau suivant d'un peu plus près.

www.prosecco.it

La production de prosecco se divise ainsi en deux dénominations, soit celle de DOC (Denominazione di Origine Controlata), et celle de DOCG (Denominazione di Origine Controlata e Garantita).

Contrairement à ce que beaucoup pensent, et même la plupart des Italiens, ces deux dénominations ne réfèrent aucunement à la qualité des vins, mais plutôt à leur provenance.

Les vins de prosecco DOCG sont issus de la zone originale de production, leur berceau en quelque sorte, un peu comme la zone du Chianti Classico pour les vins de Chianti.

Son nom complet est Conegliano Valdobbiadene Prosecco Superiore.

Le territoire de la DOCG

Cette zone se trouve dans la province de Treviso (petit point jaune sur la carte ci-dessus), entre les villes de Conegliano et de Valdobbiadene.

On y cultive environ 6 000 hectares de vignes (sur les 30 000 que compte au total l'appellation prosecco) cultivées sur des collines aux coteaux parfois escarpés dont l'altitude varie de 50 à 500 mètres.

www.prosecco.it

Comme ailleurs dans l'appellation prosecco, le cépage Glera est roi. La présence des collines procure un bon drainage aux vignes, des sols variés, tout en créant différents microclimats.

À l'opposé des vignes cultivées en plaine, les vendanges manuelles (appelées "vendanges héroïques") sont de rigueur.

www.prosecco.it

C'est dans la zone DOC (partie en vert sur la carte), située à l'extérieur de celle de la DOCG, que l'on a ajouté au cours des dernières années de nombreux nouveaux hectares à l'appellation, laquelle déborde jusque dans la région du Frioul.

C'est donc dans la zone DOC que les nouveaux venus se sont installés, attirés par les rendements plus élevés de 25% qui y sont autorisés, les conditions de culture plus faciles, ainsi que la possibilité de vendanger à la machine.

Alors que 70 heures de travail par hectare en moyenne sont suffisantes pour la zone DOC, certaines parcelles plus difficiles de la zone DOCG en requièrent parfois plus de 500.

Comme gage d'authenticité, l'état italien appose sur le goulot de la bouteille un sceau de papier brun, avec un numéro unique pour chaque bouteille provenant de la zone DOCG, comme celui-ci:

www.levolpere.it

Gare aux amalgames faciles

Mais ceci ne veut pas dire qu'il ne faille boire que du prosecco DOCG et éviter à tout prix le prosecco DOC!

Certains de la seconde catégorie sont tout à fait recommandables, tel le Fiol à 15,60$.

Le piège à éviter, ce sont les proseccos DOC vendus à des prix similaires ou même supérieurs à ceux de certains vins de DOCG. C'est selon moi, payer trop cher en regard de leur qualité intrinsèque.

Ainsi, entre un prosecco DOCG comme le Carpène Malvolti à 17,10$ et un prosecco DOC de plus de 20$, je n'hésiterais pas longtemps.

Comme pour les autres appellations dans le monde, la connaissance des bons producteurs fiables facilite grandement le choix.

Un exemple concret

Si je vous parle de tout ceci, c'est que j'ai rencontré le 5 septembre dernier lors de son passage à Montréal, M. Primo Franco, le propriétaire de la maison Nino Franco qui est bien connue au Québec, y étant présente depuis quelques décennies.

Cette entreprise a été fondée en 1919 par Antonio Franco et son fils Nino, l'une des plus anciennes de la commune de Valdobbiadene qui compte de nos jours près de 11 000 habitants.

www.ninofranco.it

C'est donc dire que cette maison a commencé à produire du prosecco bien avant que celui-ci ne devienne à la mode un peu partout dans le monde. Pour M. Franco qui est de la 3è génération et qui dirige cette entreprise depuis 1982, le prosecco est un vin sérieux qui mérite les meilleurs soins.

C'est d'ailleurs celui-ci qui m'a transmis plusieurs des informations que vous venez de lire. Je désire l'en remercier, ainsi que le féliciter pour la qualité de son français.

AOL

Je vous livre donc plus sans tarder, mes commentaires de dégustation, au sujet de quelques-uns de leurs vins qui sont référencés au Québec, parmi ceux que j'ai dégustés pour vous.

Nino Franco, Brut, Valdobbiadene, DOCG

Cépage: 100% Glera

Code #:349662

Prix: 22,10$

Alcool: 11%

Sucre: 7,8 gr/l

Servir: 8° Celsius

Disponible dans 181 succursales au Québec

www.saq.com

Si vous le dégustez avec un peu d'attention, vous remarquez que ce vin de prosecco possède de la finesse; sa robe est jaune clair, agrémentée de quelques reflets verts; on y décèle de jolis arômes d'agrumes, de fleur d'oranger, de lime et de poire; rafraîchissant en bouche, mais aussi caressant grâce à ses fines et nombreuses bulles; finale plus longue que la moyenne des vins de sa catégorie.

Note: aussi disponible en demi-bouteille à 11,75$, dans 172 succursales.

Primo Franco, Nino Franco, Valdobbiadene Prosecco Superiore, DOCG

Cépage: 100% Glera

Code #:11903088

Prix: 28,80$

Alcool: 10,5%

Sucre: 28 gr/l

Servir: 8-10° Celsius

Disponible dans 6 succursales au Québec

(On serait dû pour une nouvelle commande, je crois)

www.saq.com

Élaboré à partir de raisins sélectionnés sur des vignes poussant sur le haut des collines, ce qui procure un vin charmeur et savoureux; de teinte jaune doré clair, il distille des parfums de pommes jaunes, de citron confit et de noisette; alors que le vin précédent sera orienté vers l'apéro, les crustacés et les coquillages, celui-ci conviendra parfaitement aux viandes blanches, aux plats épicés et pourquoi pas, aux desserts (pâtisseries, tartes aux fruits blancs, etc.)

Faive, Brut, Nino Franco

Cépages: 80% Merlot, 20% Cabernet Franc

Code #:11140720

Prix: 24,90$

Alcool: 12%

Sucre: 8,3 gr/l

Servir: 8-10° Celsius

Disponible dans 25 succursales au Québec

www.saq.com

Ce vin est classé comme "vin mousseux", l'appellation "prosecco rosé" n'existant pas (du moins pas encore); selon M. Franco, cela devrait survenir d'ici un an ou deux; ce vin rosé arbore une jolie robe saumonée et dispose d'effluves floraux et de fraise; ce vin léger est doté de saveurs de fruits rouges et possède une belle finale nette; pour l'apéro, les amuse-bouches, les charcuteries et les poissons à chair rosé ou rouge (saumon, thon).

www.ninofranco.it

Suggestions de vins de la semaine:

Cette semaine, je vous recommande 5 vins (2 blancs et 3 rouges) en provenance de 3 pays, soit de la France, de l'Australie, et de l'Italie, à des prix variant de 15,00$ à 20,05$.

Télécharger la liste

www.saq.com

Suivez notre chroniqueur et accédez ainsi à ses recommandations quotidiennes!
Sur Facebook (il suffit d'aimer la page) et/ou sur Twitter (abonnez-vous)
On serait fou de s'en passer!

Pour vos commentaires, questions, suggestions, écrivez-lui en privé à :
clubdgv@gmail.com