LES BLOGUES
20/12/2018 14:39 EST | Actualisé 20/12/2018 14:39 EST

Quand boire du vin aide à la bonne cause

Montréal Passion Vin, c'est un peu l'idée de partage lors de la fête de Noël.

Alex Tihonovs / EyeEm via Getty Images

La Fondation HMR créée en 1978 a pour but d'amasser des fonds afin de veiller aux multiples besoins de l'hôpital Maisonneuve-Rosemont.

Fondation HMR

Cet hôpital compte plus de 5000 employés, 525 médecins, 1649 infirmières, et 121 chercheurs. On s'occupe annuellement de plus de 77 000 visites à l'urgence, tout en pratiquant plus de 20 900 chirurgies ainsi que d'être le lieu de 2926 naissances.

Hôpital logo

L'un des axes d'excellence pour lequel l'hôpital Maisonneuve-Rosemont est reconnu mondialement est celui de l'immunologie-oncologie. Des chercheurs de cet hôpital ont ainsi mis au point des médicaments-cellules qu'ils programment pour supprimer les cellules malignes du cancer.

Ceci est rendu possible par les recherches que l'on effectue en thérapie cellulaire qui utilise les forces naturelles des cellules du système immunitaire pour guérir des maladies.

L'un des principaux outils utilisés par la Fondation HMR pour lever des fonds est la mise sur pied de l'un des plus importants évènements-bénéfice au Québec, Montréal Passion Vin.

Bannière

À chaque édition répartie sur deux jours, les amateurs peuvent déguster des vins d'exception, parfois sur plusieurs millésimes, en présence des propriétaires et dirigeants des plus prestigieux domaines viticoles du monde.

Ces producteurs se déplacent généreusement pour faire découvrir leurs grands vins et offrir leur soutien à la cause.

Et ils ne sont pas les seuls puisque pour servir aux 700 participants tous ces vins, plus de 75 sommeliers rompus au parfait service du vin partagent leur expertise bénévolement.

Sommeliers en action

C'est le 9 et 10 novembre dernier que s'est déroulée au Terminal de croisières du Port de Montréal, la 17e édition de cet évènement, laquelle proposait huit dégustations tout à fait exceptionnelles, tant au niveau des vins que de leurs représentants.

Nous parlons ici d'Alice Tétienne de Krug, Dirk Niepoort de Niepoort (Vinhos) S.A., Roberto Voerzio de Roberto Voerzio Azienda Agricola, Philippe Guigal du Domaine E. Guigal, Aurélien Valance de Château Margaux, Pierre-Henry Gagey de Maison Louis Jadot, Stefano Ruini de Tenuta Luce et Frédéric Faye de Château de Figeac.

Producteurs invités

Tous ces efforts furent d'ailleurs bien récompensés, puisqu'à la fin de cette édition, les organisateurs purent fièrement annoncer le montant qui sera remis à la Fondation HMR.

Résultat

La preuve est maintenant faite que le vin est bon pour la santé!

Afin de vous donner une meilleure idée de la qualité de la programmation de Montréal Passion Vin, voici un bref compte-rendu des deux premières dégustations de l'édition 2018.

Krug logo

Fondée en 1843 par Joseph Krug, un visionnaire dont le but était d'offrir chaque année, Krug Champagne offre la plus belle expression du champagne qu'il soit possible.

Pour y arriver, on utilise une bonne part de vins de réserve (des années antérieures) pour pallier aux aléas climatiques et livrer dans le champagne non millésimé BSA (Brut sans année) un profil similaire, année après année.

Bien que petite en taille, cette maison produit de grands champagnes.

Alice Tétienne et Véronique Rivest

Pour cette présentation, la maison Krug avait délégué Alice Tétienne, une champenoise bardée de diplômes en œnologie. Celle-ci fait partie du comité de dégustation de Krug. La sommelière québécoise Véronique Rivest anima cette rencontre.

Nous avons entre autres appris que les trois piliers sur lesquels repose ce producteur sont:

  • L'art de l'assemblage
  • Le temps (les grandes cuvées vieillissent plus de sept ans avec leurs lies)
  • La vinification en barriques champenoises de 205 litres (pour plus de complexité, le parc de barriques se compose de pièces âgées de 1 à 17 ans); par la suite le vin est transféré en cuves en inox.

6 verres

Afin d'illustrer les différentes facettes du style de la maison, nous avons eu le grand plaisir de gouter à six de leurs cuvées.

3 premiers champagnes

Brut 2004

Notons que ce producteur ne fait pas systématiquement un vin millésimé chaque année. Il faut que la qualité soit au rendez-vous, car on ne veut pas appauvrir la cuvée de base. Le surnom de cette cuvée est«Fraîcheur lumineuse». Il s'agit d'un assemblage de 39% de Chardonnay, 37% de Pinot Noir et de 24% Pinot Meunier qui a passé 12 ans en cave et qui en a encore long à dire.

Voici un champagne de caractère à la robe jaune dorée, légèrement soutenue; il en émane des parfums de fleurs jaunes, de pain grillé et de levures; il se révèle bien nourri en bouche, mais également frais, long, tendu, et élégant!

Grande Cuvée Brut, 160e édition

Une signature emblématique de la maison Krug cherchant à réaliser ce que le fondateur désirait obtenir, soit un champagne fin, élégant et constant. Il s'agit d'un assemblage de plus de 120 vins issus de 3 cépages et de dix années différentes. Il est composé à 50% d'une base de 2004 et de plus vieux millésimes pour le reste, le plus vieux étant 1990.

Affichant une belle teinte jaune doré, on devine à ses arômes que ce vin effervescent sera vineux en bouche et passablement puissant. La bouche suit, confirmant ses effluves. Après 12 ans en cave, il livre de belles saveurs évoluées, offrant un bel équilibre entre le fruit et la noisette. Il recèle un bon potentiel de vieillissement et je l'attendrais personnellement encore 3-4 ans.

Brut 2003

Ce qui est un peu inhabituel, tout le contenu de ce vin relève uniquement du millésime 2003. Aucune base antérieure n'a donc été utilisée pour l'élaborer, probablement parce que les raisins de cette année caniculaire étaient suffisamment riches et se suffisaient par eux-mêmes. Son surnom est d'ailleurs «Vivacité solaire». C'est un assemblage de 46% de Pinot Noir, 29% Chardonnay et de 25% de Pinot Meunier.

Belle robe jaune dorée soutenue due à la lente oxydation au fil du temps, effluves de fleurs blanches et d'agrumes. Il procure une bouche généreuse et crémeuse grâce à ces nombreuses bulles ainsi que ses saveurs de pêche mûre avec une pointe de vanille; frais, mûr et long.

Les 3 champagnes suivants

Brut 2000

Issu d'un excellent millésime, ce vin est un assemblage de 42% de Pinot Noir, 43% de Chardonnay et de 15% de Pinot Meunier. Il a reçu son bouchon après avoir passé plus de 13 ans dans les caves de la maison Krug.

Il arbore une robe jaune dorée soutenue et distille de gourmands parfums de brioche et de vanille. La bouche est fraîche, droite, légèrement beurrée et caramélisée. Le tout se termine par une surprenante finale saline qui vient équilibrer le tout. Si disponible, j'achète!

Grande Cuvée Brut, 164e édition

Cette cuvée est le résultat d'unassemblage de 127 vins de 11 années différentes allant de 2008 à 1990. Son surnom est «Grand soleil». Sa base principale est du millésime 2008 pour 50% de l'ensemble. Il est composé au total de 48% de Pinot Noir, 35% de Chardonnay et de 17% de Pinot Meunier. Il a passé six ans dans les caves de Krug et a été embouteillé en 2014.

La robe de ce vin est plus claire que celle de ces prédécesseurs. Ses bulles sont fines et abondantes. Les arômes sont aussi plus frais et fruités, avec quelques notes florales. En bouche, il s'avère bien droit et pourvu d'une belle acidité. Avec une telle structure, on peut l'attendre quelques années.

Brut rosé

La maison Krug ne produit du champagne rosé que relativement récemment. Celui dégusté représente la 18e édition. Tout y est subtil: sa couleur, ses bulles, ses arômes et ses goûts. Il s'agit d'un assemblage de 11 vins dont les millésimes varient de 2000 à 2005, avec une base principale de 2005. Après un séjour de sept ans en cave, il a été embouteillé à l'hiver 2011.

Tout ici joue sur la finesse, en commençant par sa couleur saumonée très claire. On y décèle des effluves de petits fruits rouges, de fleurs, de pêche et de levures. Il procure une sensation légèrement crémeuse en bouche et demeure mordant juste ce qu'il faut. Belle finale agréable.

Niepoort logo

La maison Niepoort fut fondée en 1842 par Franciscus Marius Niepoort. Plus de 165 ans plus tard, celle-ci demeure toujours une entreprise familiale.

La dégustation décrite ci-dessous s'est déroulée en la présence de Dirk Niepoort, représentant de la sixième génération, et animée par Véronique Dalle, sommelière et copropriétaire du restaurant Moleskine à Montréal.

Dirk Niepoort et Véronique Dalle

C'est en 1987 que Dirk Niepoort vint rejoindre son père Rolf Nieport dans l'entreprise familiale. Cette période coïncide avec celle où la région du Douro commence de plus en plus à élaborer des vins tranquilles, et non pas seulement des vins de porto.

C'est dans ce but que l'on achète deux vignobles, la Quinta de Nápoles (30 hectares) en 1987, et la Quinta do Carril (9 hectares) en 1988. Le premier vin tranquille, le Redoma rouge, voit le jour en 1991.

Les vins commentés ci-dessous ont été dégustés lors d'un repas quatre services, préparé la brigade du restaurant Le Club Chasse et Pêche, menée par Claude Pelletier et Hubert Marsolais les associés fondateurs, ainsi que par Mélanie Blouin, chef de cuisine.

Voici le plat du premier service, une salade de pieuvre marinée au paprika fumé, asperges, aubergine, topinambours.

1ier service

Celui-ci fut accompagné par ce vin blanc:

Coche, Douro, 2015

Il s'agit d'un assemblage de divers cépages blancs portugais (Rabigato, Codega, Arinto, etc.) cultivées en complantation à une altitude variant entre 600 et 750 mètres. Ces vignes âgées de plus de 80 ans poussent sur un sol de micaschiste, ce qui confère au vin une belle fraîcheur. Après avoir fermenté en barriques de chêne français, le vin est élevé pendant 12 mois dans le même type de contenant, puis en cuve inox pendant cinq mois.

L'archétype parfait du vin blanc portugais gastronomique! Jolie couleur jaune dorée claire; parfums de fleurs blanches, de cire d'abeille, de pêche et de miel léger. Bien équilibrée, la bouche se révèle d'une grande finesse et fraîcheur. On ressent une subtile impression de salinité en finale. Il se marie avec tout ce qui sort de l'eau.

HuffPost Québec
Vins dégustés, première série

Le second service nommé Canard 2 façons était composé d'un fazoletti de bonne taille au confit de cuisse de canard et de magret laqué, de chou-fleur et de framboises.

Second service

Ce plat s'alliait aux deux vins rouges tranquilles qui suivent:

Charme, Douro, 2016

Un vin issu de vieilles vignes (Tinta Roriz, Touriga Franca et autres) âgées entre 70 et 100 ans qui poussent sur un sol de schiste, à une altitude 300-350 mètres dans la vallée de Mendiz. Le vin est élevé durant 15 mois en barriques de chêne français. Seules les meilleures barriques sont retenues pour l'assemblage final.

Jolie couleur rubis avec quelques reflets légers; parfums de fruits rouges (fraise, framboise); un vin léger et frais, aux tanins très souples; belle finale avec une pointe de vanille; ce vin s'harmonisait particulièrement bien avec le fazoletti au confit de cuisse de canard.

Batuta, Douro, 2015

Élaboré à partir de vignes de plus de 70 ans de la Quinta do Carril et de vignes presque centenaires de la Quinta de Nápoles, ce vin n'est pas nécessairement produit chaque année. Les raisins ayant servi à l'élaborer (Touriga Franca, Tinta Roriz, Rufete, Malvazia Preta et autres) sont fermentés en cuves inox de forme conique et macèrent avec les peaux pendant plus de 60 jours. À la suite de la conversion malolactique, le vin est élevé pendant 22 mois en barriques de chêne français, neuves à 25%.

La teinte de ce vin est plus foncée que le précédent, arborant une robe rubis foncé et violacée. On y décèle des effluves de framboise, de myrtille et de fines herbes. Frais en bouche, ce vin n'est pas aussi léger qu'il en a l'air. Malgré sa matière généreuse, il demeure très équilibré. Longue finale. Un vin qui vieillira bien. Il a été à la hauteur du magret de canard laqué.

Le troisième service arriva ensuite. Il s'agissait d'une côte levée de bison braisé, d'un aligot de céleri-rave, accompagnés de navet, cipollini, maïtake et de jambon croustillant.

Troisième service

Pour créer de belles alliances, on fit appel à ces deux vins rouges tranquilles d'un certain âge.

Batuta, Douro, 2007

Pour les détails techniques, voir ceux du Batuta 2015 ci-dessus.

Malgré ses 11 ans bien sonnés, ce vin affichait toujours une couleur rouge rubis très soutenu. Son bouquet se composait de fruits rouges et noirs, de fines herbes, ainsi que de notes de terre humide et de fines épices. Ses tanins passablement bien fondus livraient une bouche fine et très élégante.

Redoma, Douro, 1996

Voici le sixième millésime du premier vin rouge de Niepoort. Il s'agit d'un assemblage de vieilles vignes de plus de 60 ans (Tinta Amarela, Touriga Franca, Touriga Nacional, Tinta Roriz et Tinto Cão) cultivées en coplantation comme c'était l'habitude à l'époque dans la région. Ce vin concentré et complexe demande plusieurs années pour s'épanouir pleinement.

Les 22 ans de ce vin transparaissent à peine dans sa robe de couleur rubis soutenue aux reflets grenat. On décèle dans ce vin de caractère des arômes de la famille animale, le cuir principalement. La bouche permet de découvrir sa fraîcheur toujours présente, sa grande finesse ainsi que sa prodigieuse longueur. Bon pour encore plusieurs années. Il a été servi en demi-bouteilles.

Vins dégustés, deuxième série

Le dessert : un gâteau au fromage sur un sablé aux amandes avec fruits rouges et chocolat blanc, constituait le quatrième service.

Quatrième service

Pour ce dernier mariage, on avait choisi le vin muté suivant:

Porto Colheita 1997

Alors que la plupart des vins de portos sont des assemblages de plusieurs années, le Colheita est élaboré avec les raisins d'une seule récolte. Ceux-ci doivent vieillir en barriques de chêne de 550 litres pendant sept ans minimum, mais la maison Niepoort va bien au-delà. Les raisins pour ce vin (Touriga Nacional, Touriga Franca, Tinto Cão, Tinta Francisca, Tinta Amarela, Sousão, Tinta Roriz et autres) proviennent de vignes de plus de 60 ans des vignobles de Vale do Pinhão et de Ferrão.

Belle couleur ambrée foncée. À l'olfactif, on perçoit des notes de noix, de caramel, de fruits confits et de figues séchées. Il s'avère délicieux en bouche, souple, suave et long. Grâce à son acidité naturelle bien préservée, il fut impossible de deviner que ce vin renfermait 101 grammes de sucre résiduel une belle petite gâterie!

La prochaine édition de Montréal Passion Vin se tiendra les 15 et 16 novembre 2019. Les détails sont habituellement dévoilés au début du mois de mai. Je vous invite à vous inscrire à ce moment à une ou plusieurs des dégustations.

Voici le site internet de la fondation: www.montrealpassionvin.ca

Abonnez-vous à leur infolettre: www.fondationhmr.ca/fr/infolettre-mpv

Sarment de vigne

Voici mes suggestions pour décembre:

Suivez Yves Mailloux pour accéder à ses suggestions quotidiennes!
Sur Facebook (il suffit d'aimer la page) et/ou sur Twitter (abonnez-vous)
On serait fou de s'en passer!

Pour vos commentaires, questions, suggestions, écrivez-lui en privé à :
clubdgv@gmail.com