LES BLOGUES
01/12/2016 05:33 EST | Actualisé 02/12/2017 00:12 EST

16 champagnes et vins mousseux pour festoyer (VIDÉO)

Symboles de festivités et de célébrations, les vins effervescents, ceux qui font des bulles, sont de mise plus que jamais en ce temps de réjouissances. Choisissez le vôtre!

Symboles de festivités et de célébrations, les vins effervescents, ceux qui font des bulles, sont de mise plus que jamais en ce temps de réjouissances. Choisissez le vôtre!

Il y a quelques jours à peine, on dénombrait en format de 750 millilitres plus de 500 champagnes et mousseux différents à la SAQ, et ce, sans compter qu'il y en a des dizaines d'autres qui sont proposés par les agences promotionnelles en importation privée.

Il y a deux ans, il y en avait 430 à la même époque de l'année. Cette augmentation de 14 % de l'offre coïncide avec l'augmentation de la demande au Québec pour les vins effervescents, ainsi qu'avec la décision de notre monopole d'être un peu moins gourmand pour les vins de cette catégorie.

C'est une loi de base économique, la demande croît si le prix diminue.

Champagne : un peu d'histoire

Si de nos jours le champagne dit brut n'a que 12 grammes de sucre ou moins par litre, jusqu'en 1850 celui-ci était alors beaucoup plus sucré. Ainsi, les champagnes exportés vers le marché russe renfermaient entre 275 et 330 grammes de sucre par litre!

Ce sont les Anglais qui, les premiers, ont demandé aux maisons champenoises de leur livrer des champagnes avec moins de sucre que les moins sucrés d'alors, lesquels en comptaient tout de même 66 grammes.

La place du vin de fin de repas étant déjà prise sur les tables britanniques par le porto qui accompagnait souvent leur fromage à pâte persillée Stilton, les Anglais désiraient pouvoir déplacer le champagne au début ou durant le repas. Pour ce faire, le champagne devait contenir beaucoup moins de sucre.

Pourquoi le mot «brut»?

Le mot sec faisant déjà partie de la nomenclature existante des différentes catégories de champagnes, il fallait trouver un nom pour désigner ce nouveau venu. Or, il n'existe pas de mot unique pour indiquer que quelque chose est plus sec que sec.

Puisque les Champenois désignaient localement comme «brut» les champagnes qui venaient d'être dégorgés auxquels on n'avait pas encore ajouté de liqueur, on expédia ainsi sous ce vocable ces champagnes commandés par leurs clients britanniques.

Vous trouverez ces intéressants détails historiques, ainsi que plusieurs autres, dans le livre publié récemment par Génaël Revel (alias M. Bulles), intitulé Champagnes Guide et Révélations, et dont je recommandais d'ailleurs l'achat (voir ici).

Ma sélection

Les vins mousseux et les champagnes de ma sélection sont des produits raisonnablement bien distribués dans le réseau des succursales du monopole. Ils ont été choisis parmi la centaine de vins effervescents que j'ai eu le loisir de déguster pour vous au cours des dernières semaines.

Je laisse avec plaisir à d'autres chroniqueurs le soin de vous parler de certaines productions confidentielles, certes excellentes, mais disséminées parcimonieusement dans quelques succursales.

La galerie ci-dessous vous dévoilera en premier lieu 6 vins mousseux blancs et rosés de diverses provenances (Espagne, France, Italie et Luxembourg), lesquels permettent de profiter des bulles à prix plus abordables. Ceux-ci sont suivis par 10 champagnes blancs et rosés provenant forcément de la région champenoise de France. L'énumération des vins proposés de ces deux catégories est par ordre de prix ascendant.

Vous pourrez en téléchargez la liste grâce à ce lien. On le retrouve également à la fin de la galerie de photos.

À vous maintenant de trouver le vin effervescent qui conviendra à votre goût et à votre budget.

Joyeuses festivités!

Galerie photo 16 champagnes et vins mousseux pour festoyer! Voyez les images

Mon TOP 3 pour le nouvel arrivage CELLIER

du 1er décembre à la SAQ : de beaux cadeaux de Noël!

Le blogue personnel d'Yves Mailloux : Club des Dégustateurs de Grands Vins

Pour vos commentaires, questions, suggestions, etc., écrivez-moi en privé à : clubdgv@gmail.com